Par Valdir Silveira

Aujourd’hui, la situation au Brésil est critique et il y aura des forces violentes qui chercheront à faire reculer nos droits, mais l’acte d’aujourd’hui -ainsi que les précédents- ont été d’une grande pluralité et d’une grande fermeté. Les étudiants lui ont donné un éclat spécial. Il est réellement très gratifiant d’être de ce côté de la lutte… et elle occupe un lieu important dans notre mémoire. Le militantisme montre force et courage pour résister… Les escrocs agissent profitant de la conjoncture et selon leurs propres intérêts, ce sont des êtres dont la vie est diffuse et souillée, ce sont de fossiles semi-vivants qui ont leurs jours comptés… Voir la jeunesse battante et militante nous fait avoir de l’espérance.

Ni l’élite perverse, ni les conservateurs, ni les médias manipulateurs ne sont omnipotents et n’ont pas le contrôle du futur… L’avenir appartient à ce qui est nouveau. Mais cela ne sera pas facile… Le coup d’Etat est défendu avec tout l’appareil de la violence policière. Le militantisme aura aussi à utiliser toute son intelligence pour savoir quand avancer et quand reculer… sans perdre la joie et l’esprit de la solidarité, avec cette fraternité si bien représentée lors de l’acte d’aujourd’hui, dans lequel ont aussi participé de leaders politiques de gauche qui ont été applaudis par les gens.