Bruxelles : arrivée du Tour d’Alternatiba, pour le défi climatique

04.08.2015 - Gilles Smedts

Bruxelles : arrivée du Tour d’Alternatiba, pour le défi climatique
crédit image : Gilles Smedts

Le Tour d’Alternatiba est arrivé à Bruxelles

Pour relever le défi climatique !

Ce lundi 03 août 2015, les militants d’Alternatiba, partis à vélo depuis Bayonne le 5 juin dernier pour un tour de 5600km, sont arrivés à Bruxelles. Ils veulent sensibiliser les populations au dangers du réchauffement de la planète, promouvoir les alternatives permettant de relever le défi climatique et appeler à la mobilisation pour obtenir un accord international ambitieux lors du sommet de l’ONU sur la climat à Paris en décembre 2015 (COP21).

Et pour relever ce défi, Alternatiba propose une réflexion en profondeur pour une société plus humaine, plus juste, plus solidaire, plus durable.

Alternatiba étant parrainé dès sa création par Stéphane Hessel, décédé depuis lors, son épouse Christiane Hessel tenait à être présente à Bruxelles pour accueillir la caravane cycliste. Elle a réitéré son appel lancé à Bayonne  dont voici les principaux extraits:

La transition est en route.

Quel regard porteront les gens vivant en 2040 sur notre génération? Et dans quel monde vivront-ils? Les réponses à ces deux questions sont profondément liées, et elles dépendent de ce que nous allons faire ou ne pas faire dans les quelques années qui viennent.

Le modèle de développement qui s’est imposé depuis la révolution industrielle a commencé à perturber en profondeur le climat de la Terre. Si nous n’agissons pas rapidement, et massivement, ce phénomène va s’aggraver et s’accélérer. Il risque de devenir incontrôlable et irréversible. 

Montée des océans, multiplication des catastrophes climatiques et aggravation de leur violence, pénuries d’eau potable et pénuries alimentaires, migrations massive de populations, disparition de milliers d’espèces animales et végétales, le monde tel que nous le connaissons depuis 10 000 ans peut changer profondément dans les prochaines décennies.

Dans une planète livrée au chaos climatique, le combat pour la survie risque fort d’éclipser tous les autres: ceux pour la démocratie, pour la paix, pour les droits de l’Homme, pour l’égalité, etc….

La bataille qui se joue aujourd’hui pour stabiliser le climat est décisive pour les conditions de vie à venir. Elle n’est ni gagnée, ni perdue. Son sort est dans les mains de notre génération et cela se joue en ce moment même. 

Les chefs d’État du monde entier se réuniront à Paris pour la COP21, le 21ème sommet mondial de l’ONU sur le climat, du 30 novembre au 11 décembre 2015, pour tenter d’établir un accord international qui s’appliquerait à partir de 2020.

Après plus de 20 ans d’échecs de ces négociations internationales, alors que les intentions actuellement affichées par nos Etats sont loin d’être à la hauteur des enjeux, et parce que les climatologues disent qu’on ne peut pas se permettre d’attendre 2020 pour commencer à agir, la mobilisation citoyenne va revêtir une importance stratégique lors des mois et des années à venir.

Nous sommes condamnés à faire aujourd’hui des paris fous, car ce sont les seuls que les générations vivant en 2040 jugeront sensés! Le 6 octobre 2013, à Bayonne, nous lancions un appel à multiplier les Alternatiba, villages des alternatives au changement climatique, partout en France et en Europe. 

Un an et demi plus tard, près de 120 équipes locales travaillent au sein du mouvement Alternatiba, et la réussite de ce qui pouvait à l’époque sembler hors de notre portée nous donne confiance quant à notre capacité à gagner d’autres paris encore plus ambitieux. 

 

De plus, une large coalition réunissant ONG de défense de l’environnement et de solidarité internationale, mouvements sociaux, syndicats, organisations religieuses, prépare dès aujourd’hui des mobilisations historiques lors de la COP21. La dynamique citoyenne commence à être à la hauteur de l’enjeu.

[…]

Soyons des centaines de milliers à nous emparer de ces alternatives et elles commenceront à changer non seulement nos propres vies mais nos territoires, nos villes et villages, et la société toute entière.

Les scientifiques du groupe international d’experts sur le climat (GIEC) recommandent impérativement de limiter le réchauffement à 2°C d’ici l’an 2100. La température moyenne de la terre est actuellement d’environ 15°C. L’augmentation serait donc de 13%. A titre de comparaison, la différence entre la température moyenne de l’ère tempérée que nous connaissons depuis environ 10000 ans et celle de l’ère glaciaire qui l’a précédée, est de seulement 5°C. A cette époque, le niveau des mers se situait 130 m plus bas et la quasi-totalité de l’Europe était sous la glace. 2°C d’augmentation n’est donc pas anecdotique et provoquera des modifications importantes et irréversibles pour la planète et pour l’humanité. Et ces perturbations risquent bien de déclencher de véritables luttes pour la survie, d’énormes conflits migratoires et des guerres.

Heureusement les prise de conscience individuelles avec de nombreuses initiatives, comme Alternatiba, les villes en transition, les coopératives citoyennes, les luttes paysannes, les groupements d’achats solidaires, …) et aussi politiques sont de plus en plus nombreuses et permettent d’envisager avec optimisme la seule option possible: la victoire contre le réchauffement climatique.

Le Tour d’Alternatiba continue sa route en Belgique (Alost, Gand,…) puis retourenera en France ( Lille, la Bretagne, la côte atlantique, Bordeaux, pour terminer son parcours le week-end des 26 et 27 septembre à Paris.

A Bruxelles le village des alternatives Alternatiba se tiendra dans une ambiance festive les 12 et 13 septembre 2015 au quai à la Houille à Bruxelles (quartier Saint Catherine), avec animations, concerts, présentations d’alternatives concrètes, concerts, conférences, …

Et bien sûr rendez-vous à Paris pour le COP21, avec une grande manifestation le dimanche 29 novembre et le village Alternatiba le week-end des 5 et 6 décembre, et plein d’autres mobilisations et actions. L’association « Climate Express », déjà organisatrice du train pour le COP19 à Varsovie en 2013, organise   la mobilisation depuis la Belgique pour le COP 21 à Paris avec l’objectif de 10000 participants.

Pour plus d’informations :

ALTERNATIBA https://alternatiba.eu/

ALTERNATIBA BRUXELLES https://alternatiba.eu/bruxelles/fr/

CLIMATE EXPRESS : http://climate-express.be/fr/

 

Catégories: Ecologie et Environnement
Tags:

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

 

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.