Réforme du Sénat : les promesses de Gérard Larcher resteront-elles lettre morte ?

07.05.2015 - Rédaction Paris

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

Réforme du Sénat : les promesses de Gérard Larcher resteront-elles lettre morte ?

Il y a quelques mois, le président Gérard Larcher annonçait à grands renforts de communication une réforme du règlement du Sénat. Elle était censée apporter la transparence sur l’activité des sénateurs et réformer, au moins partiellement, le mode de scrutin sénatorial. Les votes au Sénat rentrent en effet quotidiennement en contradiction avec la Constitution.

La mise en œuvre de ces annonces commençait ce mercredi 6 mai en Commission des lois avec la discussion de la proposition déposée par Gérard Larcher le 31 mars. Plutôt que de confirmer la volonté de modernisation du président, la commission a engagé de nets reculs.

Le rapporteur Jean-Jacques Hyest a réussi à mettre en danger l’une des principales promesses du président Larcher : la publicité de la présence et de l’activité des sénateurs. Le rapporteur a ainsi fait adopter un amendement qui supprime la publication du tableau d’activité de chaque sénateur, document qui allait pour la première fois en France rendre compte de la présence de parlementaires en hémicycle et dont Gérard Larcher avait déjà présenté un prototype.

La commission a également rejeté la proposition du sénateur Jean-Pierre Godefroy d’abandonner la pratique anticonstitutionnelle des « votes de groupes », que nous dénonçons depuis plusieurs années. Cet usage, qui permet à une poignée de sénateurs de voter à la place de la quasi totalité des 348 élus, et de les faire frauduleusement apparaitre dans la liste des participants au scrutin, semble encore avoir de beaux jours devant lui bien qu’il soit une violation flagrante de l’article 27 de la Constitution.

Regards Citoyens s’attriste de voir les sénateurs refuser à la fois l’opportunité de se mettre en règle avec la Constitution, et celle de s’obliger à une plus grande transparence du fonctionnement de leur institution, qui aurait pourtant permis aux citoyens de mieux suivre les travaux effectués dans le Palais du Luxembourg.

Nous appelons les sénateurs à amender le nouveau texte voté en commission en vue de sa discussion en séance publique le 13 mai 2015 !

 

Source : regardscitoyens.org

Catégories: Europe, Opinion, Politique
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.

maltepe escort