Pressenza publie le message de Noam Chomsky de juin 2012 (1), à l’approche des élections législatives grecques. Deux ans et demi après, il est plus que jamais d’actualité.

Depuis la crise économique de 2008 et jusqu’à aujourd’hui, les dirigeants européens persistent dans la mise en œuvre de politiques d’austérité, annihilant ainsi la perspective d’une reprise et punissant les populations. Les politiques pratiquées vont éroder le contrat social conquis après de nombreuses années de luttes populaires. Ce résultat, comme ils l’admettent parfois, pourrait être la motivation principale de la mise en place de telles politiques.

La Grèce a été la principale victime de ces programmes destructeurs et, à bien des égards, barbares. Dans le même temps, elle est en première ligne des mouvements en Europe qui remettent en question ces programmes et cherchent leur annulation. Les choix qui se présentent aux Grecs sont difficiles et douloureux. Néanmoins, ils sont d’une importance historique, non seulement pour l’avenir de la Grèce, mais aussi pour l’ensemble de l’Europe et pour le monde entier.

Noam Chomsky
RED Notebook

(1) http://www.rednotebook.gr/details.php?id=5877

Traduction : Saria Retlaw