La nouvelle banque des pays du BRICS entre en concurrence contre la Banque Mondiale et le FMI

08.04.2013 - PressTV

Cet article est aussi disponible en: Anglais

Photo: PressTV

La nouvelle banque des pays du BRICS entre en concurrence contre la Banque Mondiale et le FMI

Les économies émergentes des BRICS ont dévoilé une nouvelle banque de développement visant à mettre fin au monopole détenu par les institutions soutenues par l’occident.

“C’est fait” a déclaré mardi Pravin Gordhan, ministre des finances de l’Afrique du Sud, ajoutant que « nous avons réalisé de très bons progrès » à propos de la formation d’une Banque Mondiale de développement analogue.

Les ministres des finances des pays du BRICS – le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud – se sont rencontrés la semaine dernière à Durban, en Afrique du Sud, pour l’ouverture du cinquième sommet des pays du BRICS alors que l’on attend une annonce officielle de ses dirigeants ce jeudi.

Lundi, le président sud-africain Jacob Zuma a déclaré : “Il y a peu de temps nous avons discuté de la formation d’une banque de développement… Aujourd’hui nous sommes prêts à la lancer ».

La banque des BRICS présentera une solution alternative au système bancaire occidental dominant composé des institutions de Bretton Woods – de la Banque Mondiale et du Fond Monétaire International (FMI).

La nouvelle banque fournira une réserve collective de devises étrangères ainsi qu’un fond visant à financer des projets de développement afin de s’adresser aux besoins des économies pauvres et émergeantes.

Dans cet accord, les deux économies les plus puissantes des groupes de pouvoirs émergeants, le Brésil et la Chine, ont accepté de retirer près d’un quart de leurs échanges commerciaux de la zone de dollar US.

Chacun des cinq pays membres du BRICS va contribuer à une hauteur de 10 milliards de dollars au  lancement de la banque de développement, qui devrait prendre plusieurs années à être sur pied et en fonctionnement.

La banque fonctionnera avec des devises nationales plutôt qu’en utilisant une seule monnaie, et sera utilisée dans le cadre d’accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux.

Les pays membres du BRICS affirment qu’actuellement l’équilibre global des pouvoirs est irréalisable avec des institutions telles que la BM, le FMI et le Conseil de Sécurité des Nations Unies qui se trouvent être hors de propos en matière de questions concernant l’économie globale.

Les pays du BRICS rassemblent plus de 40% de la population mondiale et totalisent plus de 25% de son PIB.

L’article original se trouve sur le site web de PressTV, here.

Traduction de l’anglais : Marlène Lepoittevin

Catégories: Economie, International
Tags:

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Mobilisations quotidiennes EN DIRECT à Santiago 14.12.19

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.