Luis Arce, Ministre de l’Economie et des Finances publiques bolivien, informe que depuis 2006, le fossé des revenus entre les riches et les pauvres dans le pays avait été réduit d’au moins 60 fois !

Il expliqua comment sous les gouvernements néolibéraux, le 10% plus riche générait 95 fois plus d’argent que le 10% plus pauvre. Ce fossé a pu être réduit ces sept dernières années.

« Maintenant, le gouvernement a les éléments pour savoir comment s’est réduite la pauvreté ces dernières années. Il y a des indicateurs très intéressants : réduction du plus riche et du plus pauvre. Aujourd’hui ce fossé s’est raccourci 36 fois et la brèche s’est réduite de 60 fois entre les plus riches et les plus pauvres ».

C’est ce qu’il a déclaré à la presse, plaçant la Bolivie comme le pays ayant le plus faible indice de pauvreté en Amérique Latine, grâce aux politiques impulsées par le gouvernement pour obtenir une distribution économique plus équitable. 20% des habitants des zones rurales dans le pays ne sont plus dans une condition de pauvreté extrême. Le Président Evo Morales a mit en place il y a quelques semaines une Agence Patriotique avec 13 piliers dans le but de supprimer l’extrême pauvreté en Bolivie avant 2025. Il a précisé que ces 13 piliers sont pour consolider la Bolivie pour qu’il devienne en 2025 un pays libéré de la pauvreté, avec les garanties basiques, industrialisé, sans dépendance économique, avec une souveraineté alimentaire, une haute technologie, une totale couverture pour la santé, l’éducation, le retour à la mer, entre autres.

Au cours du dernier Sommet des Peuples de la Communauté des Etats latino -américains et Caribe (CEKAC), le Président de la Bolivie fit également remarqué les progrès de son gouvernement en matière de politique d’inclusion sociale. C’et aussi dans cette réunion qu’Evo Morales souligna que la politique économique de son gouvernement a permis à 1,3 millions de citoyens, plus particulièrement des paysans indigènes, de sortir de l’extrême pauvreté entre 2006 et 2012.

« Dans notre pays, la misère a été réduite pour 1,3 millions d’habitants, selon des organismes internationaux, c’est à dire 10% de la population bolivienne qui est de 10,3 millions d’habitants a cessé de vivre avec moins d’un dollar par jour. Notre politique a porté ses fruits pour que nos frères paysans sortent de la misère ».

Traduction de l’espagnol : Paquita Ortiz