Libye : Kadhafi bombarde les zones rebelles et les Etats-Unis examinent les alternatives pour le faire partir.

03.03.2011 - Trípoli - Radio Netherlands

L’opposition libyenne a réclamé l’intervention de l’ONU pour freiner les « mercenaires » employés par kadhafi. Washington examine « toutes les possibilités ». Lors d’une conférence de presse en présence de son homologue mexicain, Barak Obama a dit que « La violence doit cesser. Muamar Kadhafi a perdu toute la légitimité de diriger et doit partir »

La Communauté internationale a commencé une opération de rapatriement des milliers de réfugiés égyptiens qui ont fui la répression en Libye par la frontière avec la Tunisie. Obama a annoncé qu’il avait autorisé l’utilisation d’avions militaires des Etats-Unis pour participer à cette opération. Plus de 100 000 personnes ont fui la Libye depuis le début de la rébellion. Selon les données de l’ONU, la répression a fait mille morts. Selon une organisation libyenne de défense des droits humains le nombre des victimes serait de plus de 6000.

Sur le terrain, les habitants apeurés du port pétrolier de Brega, à 200 km au sud-ouest du bastion rebelle de Bengasi, formaient des troupes anti-aériennes pour se protéger de nouvelles attaques de l’aviation. Les bombardements de ce jeudi n’ont pas fait de victimes. Mercredi, les avions avaient appuyé une attaque terrestre qui fut repoussée après de violents combats faisant 12 morts (neuf rebelles et trois attaquants) selon des sources médicales.

(Traduction : Paquita Ortiz)

Catégories: Afrique, International, Politique

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

 

Le début de la fin des armes nucléaires

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.