L’agence de presse d’État a annoncé aujourd’hui que le gouvernement chinois a instauré un couvre-feu dans la région occidentale de Xinjiang, deux jours après la mort de 156 personnes dans le pire affrontement de violence ethnique dans cette région depuis plusieurs décennies.

Selon Wang Lequan, le chef de Parti Communiste responsable de la collectivité locale, l’agence de presse officielle Xinhua a déclaré que le couvre-feu allait commencer à 21h et jusqu’à 8h dans toute la région pour « éviter davantage de chaos ». Xinhua a aussi ajouté que Wang a lancé un appel pour mettre fin aux affrontements entre groupes ethniques.

La tension s’est maintenue aujourd’hui dans Ürümqi, la capitale de Xinjiang à cause des manifestations dans diverses parties de la ville où des groupes ethniques Han et Uigur se sont défiés et se sont insultés sous le regard de la police, rapporte l’agence de presse DPA.
Au moins 156 personnes sont décédées et 828 ont été blessées dimanche dans les confrontations entre Han, la minorité dans la région mais prédominante dans Ürümqi selon les statistiques officielles, et le groupe ethnique chinois musulman Uigur.

Source: Agence Télam

Traduction : Marie-Claire Desroches