Vous êtes ici:Accueil » Région » Asie » 9 Août 1945, NAGASAKI Pour éviter la catastrophe future, c’est aujourd’hui que nous devons agir.

9 Août 1945, NAGASAKI Pour éviter la catastrophe future, c’est aujourd’hui que nous devons agir.

Rafael de La Rubia
Pressenza IPA | Pressenza

Le porteparole de la Marche Mondiale pour la Paix et la Non Violence, l’ espagnol Rafael de la Rubia* parle á Nagasaki comme invité special du Maire de la ville pour les evenements e les cerimonies des 64 années de la bombe atomique. “Nous devons transmettre au monde un appel pour que « jamais plus » on ne lance une bombe atomique sur une population civile”, il á dit.

Je tiens tout d’abord à remercier le réseau de Maires pour la Paix et ainsi les maires de Hiroshima Mr. Tadatoshi AKIBA et de Nagasaki Mr. Taue TOMIHISA et toutes vous maires d’autres villes, pour ouvrir les portes de cette conférence à l’association humaniste Monde sans guerres et à la Marche Mondiale par la Paix et la non-Violence.
Ici, ensemble nous partageons l’intérêt commun qui est que l’horreur vécue les 6 et 9 août 1945 ne se répète plus jamais. C’est cette intention qui nous a poussé à agir. Nous devons être capables de transmettre au monde un appel pour que *« jamais plus »* on ne lance une bombe atomique sur une population civile.
Notre défi est de mobiliser les populations ou les institutions à notre portée afin qu’elles fassent pression sur les gouvernements et les pouvoirs en place pour modifier la situation mondiale.
Nous pensons qu’il est urgent de créer conscience à ce sujet. Notre apport dans ce sens est la convocation d’une Marche Mondiale par la Paix et la Non-violence, en exigeant à ceux qui décident :

le désarmement nucléaire total au niveau mondial,
le retrait immédiat des troupes qui ont envahi et occupé des territoires
la réduction progressive et proportionnelle de l’armement conventionnel,
la signature de traités de non agression entre pays et
le renoncement des gouvernements à utiliser les guerres comme moyen de résolution de conflits.

La Marche Mondiale par la Paix et la Non-violence, est un appel lancé à la conscience personnelle de chacun d’entre nous, elle est la voix que nous devons élever tous ensemble, c’est une proposition morale et c’est ce que nous sentons de notre devoir de faire en ce moment actuel difficile que traverse l’humanité.
La Marche Mondiale ouvre un espace dans lequel travaillent plus des 2000 organisations, nombreux personnes et institutions qui croient qu’il est possible de mettre un point final à la barbarie. Cette marche se développera presque 100 pays et à son passage mobilisera des milliers de personnes de toute la planète dans une seule intention commune: que cesse la violence comme forme de résolution des conflits dans toutes les niveaux sociaux.

Ces terribles événements de Hiroshima et de Nagasaki ne sont pas restés en arrière dans l’histoire. Ils nourrissent notre aspiration la plus profonde, celle de mettre un terme à cette étape de la préhistoire humaine.
Nous nous souvenons aujourd’hui des « hibakushas » pour dignifier leur mémoire et fortifier un mouvement mondial, ouvert et divers, qui rejette toute forme de violence et affirme comme valeur maximum par dessus tout l’être humain.

Pour aider dans cette direction on va porter dans la Marche Mondiale la *« Flamme pour l´Abolition Nucléaire »* et aussi nous voulons porter le *« Protocole Hiroshima – Nagasaki »* pour le présenté aux gouvernements, Maires et institutions pendent la course de la marcha pour toute le Planète.

Pour finir… Nous sommes profondément heureux de partager avec vous cette aspiration et nous demandons a tous «votre collaboration» pour cette action.

Je vous remercie pour votre patience.

À propos de l'Auteur

Spanish Humanist. Founder of the Organization «World Without Wars» and spokesperson of the «World March for Peace and Nonviolence»

Nombre d'entrées : 58

Except where otherwise noted, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.

Déroulement vers le haut