Saint-Marin approuve une loi visant à accueillir des mineurs étrangers non accompagnés provenant de camps de réfugiés

12.05.2021 - Still I Rise

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Italien, Allemand, Grec

Saint-Marin approuve une loi visant à accueillir des mineurs étrangers non accompagnés provenant de camps de réfugiés
(Photo Still I Rise)

Le projet permettra à des familles et à des personnes seules résidant dans la République de Saint-Marin de prendre en charge des mineurs, y compris ceux provenant des îles grecques. Still I Rise a pris part à ce projet dès le début.

La République de Saint-Marin a approuvé à l’unanimité le projet de loi qui permettra aux personnes seules et aux familles d’accueillir des mineurs étrangers non accompagnés résidant dans des centres pour migrants ou des centres d’accueil. Il s’agit de la base légale pour entamer un processus d’accueil dans des foyers, y compris pour les mineurs venant des îles grecques. La nouvelle a été accueillie avec enthousiasme par Still I Rise, qui, en tant qu’organisation à but non lucratif, a suivi l’histoire de ce projet de loi dès le début. Après l’approbation de l’ordre du jour, présenté par la conseillère Sara Conti le 1er juillet 2020, le projet de loi a été présenté en session plénière le 27 avril dernier.

“Cette loi est née d’un sentiment partagé par plusieurs personnes, sentiment qui s’est développé à partir de la réunion publique que Nicolò Govoni a tenue à Saint-Marin il y a plus de deux ans”, explique Paolo Berardi, porte-parole du comité d’organisation.” L‘ été suivant, Antonella Mularoni, une chère amie, m’a contacté après un voyage à Samos pour me suggérer une idée merveilleuse; et c’est cette idée qui est devenue loi il y a quelques jours. Nous avons immédiatement commencé à travailler à l’ébauche du projet : D’abord, avec Nicolò Govoni et Riccardo Geminiani de Still I Rise, puis avec les associations de Saint-Marin et d’autres associations. Le travail de collaboration des groupes du conseil et la contribution des bureaux publics ont été essentiels pour atteindre ce résultat historique.”

Avec la loi numéro 79 du 30 avril 2021 la République de Saint-Marin réglemente le statut juridique des mineurs étrangers non accompagnés, qui auront la possibilité d’être placés et de grandir dans un contexte familial qui peut leur donner tout le soutien dont ils ont besoin : moral, matériel, et en matière d’éducation et de formation.

Accueillir un mineur est autorisé aux personnes célibataires ou aux couples, citoyens ou résidents de Saint-Marin qui ont au moins 25 ans et sont en mesure d’éduquer les mineurs et de subvenir à leurs besoins. Les conditions requises comprennent la nécessité pour les accueillants de favoriser – dans la mesure du possible – le maintien des contacts entre l’enfant et sa famille d’origine. Les citoyens et résidents peuvent ensuite accueillir d’autres enfants, en donnant la priorité à d’éventuels frères et sœurs.

Un mécanisme de “solidarité interne” a également été prévu; les personnes qui ne sont pas en mesure d’accueillir des enfants dans leur famille, mais qui désirent participer au projet, peuvent décider de soutenir financièrement un ou plusieurs mineurs qui seront confiés à des familles ou à des personnes seules qui peuvent s’occuper des enfants, mais ne sont pas en mesure de les soutenir financièrement.

Afin de faciliter et encourager le placement en familles d’accueil, la République de Saint-Marin prévoit qu’il est possible qu’un fonds de soutien économique aux familles d’accueil soit créé.

Sous la direction du département des affaires juridiques du ministère des Affaires étrangères, le service des mineurs et l’office pour les adoptions et accueils internationaux géreront toutes les étapes du placement en famille d’accueil avec la coopération des organisations et associations accréditées de Saint-Marin.

“Ce projet ajoute à ce que nous faisons un élément fondamental, qui manquait jusqu’à présent”, déclarent Nicolò Govoni et Riccardo Geminiani, président et vice-président de Still I Rise. “Grâce à la nouvelle loi, les mineurs non accompagnés qui se trouvent dans nos écoles dans des contextes d’urgence (comme Mazì à Samos) pourront continuer leur quête d’un avenir meilleur dans un environnement protégé, au sein de familles qui prendront soin d’eux et leur apporteront le soutien nécessaire à leur épanouissement. Nous sommes très heureux et profondément reconnaissants envers la République de Saint-Marin d’entreprendre une démarche aussi importante.“

 

Traduit de l’anglais par Evelyn Tischer

Catégories: Communiqués de Presse, Europe, Migrants
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Femmes

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.