Move up ! No Profit on People and Planet

Vidéoconférence internationale le mardi 18 mai 2012 de 16h00 à 20h00

Rencontre avec des personnalités politiques et sociales d’Europe, Amérique du Nord et du Sud, Asie et Afrique

afin de présenter le Mémorandum des citoyens : POUR UNE POLITIQUE DE SANTÉ PUBLIQUE MONDIALE

À l’occasion du Sommet mondial de la santé du G20 à Rome (21 mai, 2021), un groupe d’organisations italiennes, européennes et internationales a pris l’initiative de rédiger et de diffuser un Mémorandum des citoyens pour une politique mondiale publique de la santé, face à l’échec, et ses conséquences désastreuses sur la vie de milliards de personnes, des politiques » nationales » de lutte contre le Covid-19 mises en œuvre depuis plus d’un an et demi en asservissement/collaboration avec les principaux groupes pharmaceutiques privés du monde.

La conférence est structurée en deux parties. De 16h à 17h, l’accent sera mis sur les questions italo-européennes. Les orateurs seront Vittorio Agnoletto, Paolo Cacciari, Nicoletta Pirotta, Loredana Martino, Paolo Ferrero, Domenico Rizzuti. De 17 h à 20 h, l’accent sera mis sur les aspects internationaux. D’où la présence de Manon Aubry-F, cheffe du groupe de gauche au Parlement européen, Marc Botenga-B parl. Eu., Nina Sankari-PL Fem., le président du Parti de la Gauche Européenne Heinz Bierbaum-D et des personnalités du Brésil (Armando De Negri et Moema Viezzer), du Chili (Luis Infanti de la Mora, évêque du diocèse d’Aysén, au nord de la Patagonie), d’Argentine (Anibal Faccendini), de France (Alassane Ba, Jean-Piere Wauquier), de la Belgique (Catherine Schlitz, Pierre Galand), du Liban (Lilia Ghanem), du Sénégal (Awa Marie Col-Seck, ministre d’État), du Rwanda (Diane Gashumba, ancien ministre de la santé), de l’Inde (Vijay Prashad, historien et écrivain) et d’Italie (Riccardo Petrella).

La conférence sera présidée par Roberto Morea et Roberto Musacchio.

En marge de la conférence se tiendront en Belgique des manifestations de rue à haute valeur symbolique, à l’initiative de l’Agora des Habitants de la Terre, en coopération avec d’autres organisations (y compris les syndicats). Ce sont deux « montées en cordée » : à Liège de l’hôtel de ville à une petite colline où se trouve un hôpital, et à Bruxelles du quartier populaire des Marolles au Palais de justice. En Italie, il y aura des manifestations à Rome et à Matera le 21 et une manifestation nationale samedi 22 à Rome.

Le Mémorandum des citoyens, les résultats de la conférence internationale et les résolutions adoptées à l’issue de la conférence seront transmis pour information au Premier ministre italien et à la Présidente de la Commission européenne (co-sponsors du Sommet mondial de la santé du G20) et aux institutions parlementaires et gouvernementales locales, nationales et européennes correspondantes.

Une politique publique mondiale de la santé doit : réaffirmer la primauté des droits universels à la vie de tous les êtres humains et des droits de la nature ; reconnaître l’humanité comme sujet politique et institutionnel, acteur clé de la régulation mondiale ; supprimer les brevets privés à but lucratif sur les organismes vivants et sur l’intelligence artificielle ; mettre la finance au service de la vie de tous les habitants de la Terre en déclarant illégale la finance spéculative et prédatrice.

Pour toute information : join.move.up21@gmail.com