Lettre de soutien au 5ème Forum Humaniste Latino-Américain

15.11.2020 - New York, Etats-Unis - David Andersson

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien, Allemand

Lettre de soutien au 5ème Forum Humaniste Latino-Américain

Ce 5e Forum latino-américain est peut-être le plus important depuis une génération. Il arrive au milieu d’une pandémie planétaire qui touche des milliards de personnes et paralyse tout, depuis les transports jusqu’à l’économie en passant par la possibilité de se réunir. Il faut rappeler que ces forums ont été créés en 1993 à Moscou par Silo, un penseur/écrivain argentin qui a développé une approche de transformation sociale et personnelle non violente. Dans son discours d’ouverture du forum de Moscou, Silo a déclaré :

« Le Forum Humaniste se donne pour objectif d’étudier les problèmes globaux du monde d’aujourd’hui et de prendre position sur ces problèmes. De ce point de vue, il se définit comme une organisation culturelle au sens large du terme, qui se préoccupe de relier structurellement les phénomènes de la Science, de la politique, de l’Art et de la religion. Le Forum Humaniste fait de la liberté de conscience et de la non-discrimination idéologique les conditions indispensables à la compréhension des phénomènes complexes du monde contemporain. »

La force de la proposition du Nouvel Humanisme est plus importante aujourd’hui qu’il y a quelques années. La nonviolence sous tous ses aspects pourrait devenir une alternative à l’ensemble actuel de valeurs et de structures qui ont été imposées par le Nord. L’Amérique latine devrait prendre l’initiative de lancer une révolution culturelle non-violente.

L’Amérique latine doit se libérer de son maître, l’Occident-Blanc, qui lui a imposé ses valeurs violentes et égoïstes, en lui imposant un contrôle politique depuis le Mexique jusqu’à Santiago. Nous l’avons vu, il n’y a pas longtemps, en Bolivie avec le renversement d’Evo Morales. Ce coup d’État était absolument inacceptable et n’aurait jamais dû avoir lieu. Le continent doit être capable de tenir sur ses deux pieds, sans avoir à demander et à obtenir le soutien des États-Unis ou de l’Europe. Les gens doivent cesser d’immigrer vers le nord, d’amplifier les problèmes dans leur propre pays et d’être utilisés pour des manœuvres politiques et la dégradation culturelle. Il n’y a aucune preuve que l’immigration résout la pauvreté, qui à son tour a été créée par la domination capitaliste. Au lieu de cela, une solution telle que le Revenu de Base Universel devrait être étudiée et développée dès que possible, en changeant le modèle économique par une redistribution des ressources économiques à la population dans son ensemble.

L’Amérique latine a tout ce qu’il faut pour se développer très bien et peut s’épanouir très rapidement, mais la difficulté réside surtout dans l’inertie, dans le poids du passé. Le rôle de la Chine et son développement dans de nombreux secteurs de l’Amérique latine est un signe de cette transformation en cours. Il est temps de se concentrer sur la création d’une identité culturelle qui puisse renforcer cette évolution, qui puisse générer de la force et ouvrir l’avenir en adoptant une image unificatrice pour toute l’Amérique latine. Cette proposition va au-delà d’une stratégie politique, d’une alliance tactique entre quelques pays, d’un soi-disant nouveau projet de développement. Les gens ont besoin de se connecter à un niveau beaucoup plus profond, d’aller au-delà de la politique de leur propre pays, de leur drapeau, de l’équipe sportive locale, du divertissement et de vraiment regarder ce que les communautés ont en commun. Qu’est-ce qui différencie les Latinos des autres cultures ? Qu’allons-nous faire du vent, du soleil, de la terre et des montagnes ? Quelles sont les qualités des gens, les faiblesses qui doivent être abordées ? Si l’Amérique latine ne protège pas sa forêt amazonienne, personne d’autre ne le fera. Si les Latino-Américains n’apprécient pas les valeurs sans précédent de la biodiversité pour l’évolution humaine aux Galápagos, quelqu’un d’autre le fera. Par exemple, la nécessité de surmonter l’absurdité politique de négocier avec le Chili pour donner à la Bolivie un accès à la mer devrait être un signal dans la bonne direction.

L’expérience cubaine dans le domaine de l’éducation au cours des années 60′ a été très puissante, devenant un changement de cap important pour une transformation culturelle, améliorant la qualité de vie de millions de personnes. Aujourd’hui, personne ne peut nier la contribution au monde des médecins cubains, qui découle directement de ce processus éducatif.

La force et l’expérience de la culture indigène devraient être un modèle pour la construction de cette nouvelle civilisation. Il suffit de se souvenir de la mobilisation du peuple bolivien il y a quelques semaines, pour retrouver le pouvoir politique par la mobilisation démocratique.

L’Amérique latine est, et a été pendant de nombreuses décennies, une zone exempte d’armes nucléaires. Ce serait un exemple important si tous les pays du continent ratifiaient le nouveau Traité international sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui entrera en vigueur à l’ONU en janvier 2021, rendant les armes nucléaires illégales à jamais, selon le droit international. Tous les pays d’Amérique latine devraient également suivre le modèle du Costa Rica, qui depuis 1949 a supprimé ses forces armées, en s’appuyant sur la force et les techniques de la nonviolence pour résoudre leurs conflits.

Nous devons également reconnaître la réussite des Colombiens qui ont signé un accord de paix historique après plus de 50 ans d’une guerre civile meurtrière. Nous notons également le processus en cours au Chili pour réécrire la constitution établie pendant la dictature militaire de Pinochet.

Comme nous pouvons le constater, le continent n’est pas sans avoir sa part d’expériences et de ressources extraordinaires. L’année dernière encore, Pressenza s’est associé au Réseau mondial de télévision chinoise (CGTN) pour produire le documentaire « Ellas sienten que amanecerá » (« Elles sentent que le jour se lève »), qui met en lumière le travail de femmes latino-américaines de premier plan qui appliquent la science et la technologie pour servir le bien commun, tant sur le plan social qu’environnemental. Le film rompt avec l’ancien concept de machisme latino-américain et d’hégémonie occidentale dans la recherche, et des études révèlent une confluence culturelle en développement entre la Chine et l’Amérique latine.

Il n’y aura pas de Nation Humaine Universelle tant que les cultures n’auront pas mûri, ressenti le besoin de se rencontrer dans un environnement de coopération, d’échange et de coordination – que ce Forum soit un pionnier dans cette direction !

 

Traduction de l’espagnol, Rédaction francophone.

Si vous souhaitez effectuer des traductions et participer au projet de Pressenza, écrire ici.

Catégories: Amérique du Sud, Humanisme et Spiritualité, International, Opinion, Paix et Désarmement, Relations internationales
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.

maltepe escort