Forum social mondial antinucléaire, Paris 2-4 novembre 2017

06.11.2017 - Paris, France - Rédaction France

Cet article est aussi disponible en: Espagnol, Italien

Forum social mondial antinucléaire, Paris 2-4 novembre 2017

Séance plénière d’ouverture du Forum social mondial

Intervention de Dominique Lalanne

Nous allons parler de nucléaire militaire dans ce Forum social mondial sur le nucléaire. Un simple rappel, le nucléaire militaire est à l’origine du nucléaire civil. Dans cette salle, nous le savons tous ! La première annonce importante sur ce sujet est que le prix Nobel de la paix 2017 a été attribué à la campagne ICAN, la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires.

(applaudissements)

Et nous sommes nombreux dans cette salle à pouvoir dire que nous avons reçu ce prix Nobel ! Nous pouvons applaudir ces nombreux amis !

(applaudissements)

Ce prix Nobel vient couronner le succès auquel nous avons contribué, celui de faire voter à l’ONU un Traité d’interdiction des armes nucléaires au mois de juillet 2017 : 122 pays ont voté pour le texte final, un seul pays, les Pays-Bas ont voté contre, soumis à de fortes pressions diplomatiques, aucun des pays nucléaires n’a voulu participer au vote. Un texte qui interdit la possession et la fabrication d’armes nucléaires et aussi la menace de frappe nucléaire, c’est à dire toute doctrine d’utilisation, et toute doctrine de « dissuasion nucléaire ».

Ce fut un processus sur les dix dernières années. Les Etats nucléaires ont fait preuve d’une telle mauvaise foi depuis 70 ans que les pays non-nucléaires ont pris l’initiative d’imposer cette législation internationale. En effet, les 5 Etats nucléaires qui existaient en 1970 se sont engagés dans un traité international à éliminer « de bonne foi » leurs armes nucléaires. C’est le Traité de non-prolifération qui précise cela dans son article 6. Depuis cette date, 4 nouveaux pays ont acquis des armes nucléaires et aucun des pays nucléaires n’envisage d’abandonner ce type d’arme. Et ces pays nucléaires ont tous des programmes de modernisation pour les 50 prochaines années !

C’est donc une fronde internationale qui s’est levée. Les 2/3 des pays se sont prononcés pour un tel traité en décembre 2016 alors que les 5 membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont tout fait pour empêcher ce vote. Les Etats-Unis et la France en tête. Les pressions diplomatiques, les menaces, tous les moyens ont été mis en œuvre depuis 10 ans contre un tel traité d’interdiction. Nous avons gagné. Pour nous, c’est une première étape.

Ce Forum social mondial va nous permettre de faire le point pour passer à l’étape suivante, celle où les armes nucléaires seront éliminées réellement, afin de proclamer leur abolition, comme cela fut le cas pour l’esclavage. Vous pourrez participer à plusieurs ateliers, pour information et débat, pour réfléchir à notre impact dans les opinions publiques de nos pays, pour analyser les blocages des « décideurs », pour organiser la pression sur les complexes militaro-industriels qui dictent leur choix pour conserver, voire augmenter, la manne financière de 100 milliards d’euros chaque année pour les armes nucléaires. Un scandale pour l’Humanité qui doit affronter des graves problèmes liés au réchauffement climatique, aux injustices et à la prédation de l’environnement.

Actuellement, 15.000 bombes nucléaires sont disponibles pour nous anéantir. Dont 2000 en état d’alerte permanent. Vous êtes ici en France et la France dispose d’un sous-marin prêt à envoyer en permanence 96 bombes nucléaires d’une puissance de frappe correspondant à 1000 fois Hiroshima. Vous êtes dans un pays qui se vante d’assurer la sécurité internationale grâce à sa « dissuasion nucléaire » qui menace d’insécurité et de mort tous ceux qui pourraient atteindre ses « intérêts vitaux ». Vous êtes dans l’Union européenne qui compte 4 Etats qui hébergent des armes nucléaires américaines et qui disent participer au partage nucléaire de l’OTAN, c’est à dire que les pilotes des bombardiers de ces pays sont prêts à partir pour commettre des crimes contre l’Humanité en bombardant des villes. Vous êtes sur une planète où les dirigeants de 9 pays s’octroient le droit de vie et de mort sur toute la population du monde ! Le terrorisme de ces Etats est leur doctrine officielle, et beaucoup de groupes extrémistes voient donc dans la violence et la destruction la seule réponse à la violence majeure des Etats.

Le traité d’interdiction des armes nucléaires est une grande étape, quelles sont les étapes suivantes que nous allons étudier pendant ces 3 jours ?

Pensons tout d’abord aux victimes des essais nucléaires. Les pays nucléaires ont fait exploser plus de 2000 bombes dont certaines avaient la puissance de plus de 1000 fois Hiroshima. Ce sont des millions de victimes. Beaucoup sont morts, beaucoup ont eu leur santé ravagée, et les dégâts génétiques apparaissent maintenant. Il y aura des ateliers avec les associations de vétérans et de victimes. Comment réparer les préjudices humains et les dégâts environnementaux ? Le traité d’interdiction en fait une obligation.

Dans de nombreux pays de l’Union européenne les élus parlementaires ont exprimé leur opposition aux armes nucléaires. C’est le cas dans les pays qui hébergent les armes états-uniennes, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Belgique et l’Italie. Mais les exécutifs de ces pays refusent cette décision démocratique. Le Parlement européen a voté une résolution en novembre 2016 demandant à tous les pays membres de soutenir le Traité d’interdiction. En Europe, 7 pays sont favorables au traité d’interdiction, l’Autriche, le Danemark, l’Irlande, Malte (4 pays de l’UE) ainsi que l’Islande, la Norvège et la Suisse.(errata corrige demandée par l’auteur par rapport à la transcription: « Sept Etats européens ont voté l’adoption du Traité International d’Interdiction des Armes Nucléaires : Autriche, Irlande, Suède, Malte, Suisse, Saint-Siège et San Marino, dont les premiers 4 font partie de l’Union Européenne ») L’arme nucléaire est clairement incompatible avec la démocratie. Cela ne pose pas de problème dans les pays non-démocratiques mais ici en France, comment peut-on tolérer qu’un homme seul, le Président de la République, puisse décider tout seul, sur des critères volontairement flous, et en un temps très bref de quelques dizaines de minutes de lancer des frappes nucléaires de 1000 Hiroshima ? Le refus de démocratie contre le nucléaire militaire entraîne inévitablement le refus de démocratie contre le nucléaire civil et de nombreux autres secteurs de société, des grands projets inutiles et des injustices sociales. Là encore, on voit le lien fort entre nucléaire civil et nucléaire militaire. Le nucléaire militaire a transformé nos sociétés en dictature du nucléaire. Le traité d’interdiction ouvre un questionnement à l’opinion publique, il est temps d’ouvrir le débat, il est temps que les élus soient à l’écoute des peuples, il est temps que les citoyens s’expriment sur leur refus d’une arme de destruction massive et qu’ils imposent leurs choix aux décideurs.

Enfin le traité d’interdiction ouvre des perspectives d’action. Car sont interdites toutes les activités qui, de près ou de loin, participent aux armes nucléaires. Les industries, les banques, les travailleurs… La France vend des bombardiers nucléaires à l’Inde, ce sera interdit par le Traité, mais seront interdits aussi la construction de ces avions, les prêts bancaires pour faciliter les opérations, la fabrication de toutes les pièces de ces avions, depuis le bouchon de plastique jusqu’aux circuits électroniques.

Le prix Nobel de la Paix qui nous est attribué cette année est un label de qualité, certes, mais surtout un encouragement pour tous, les groupes, les citoyennes, les citoyens. Nous devons interpeller l’opinion publique pour qu’elle se manifeste et impose à chaque pays l’obligation de signature du Traité d’interdiction afin de libérer le monde des armes nucléaires.

Je vous souhaite un bon Forum social mondial, nous sommes sur la bonne route.

Oui, nous allons gagner !

(applaudissements)

Catégories: International, Paix et Désarmement
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.