attaque de missiles

Frappes en Syrie : à qui profite le crime ?

Il apparaît comme un cas d’école que l’attaque chimique présumée et encore à confirmer (par les inspecteurs en armement chimique de l’ONU) en Syrie a trouvé trois opposants enthousiastes avec Trump (USA), Macron (France) et May (Royaume-Uni). Une simple analyse…