Depuis que je suis très jeune, je milite pour la prohibition des armes nucléaires. J’ai toujours été terrifiée à l’idée qu’à tout moment les leaders des grandes puissances peuvent décider de déclencher ces engins et détruire une partie de la planète. Il y a plusieurs années, alors que j’étais enceinte de mon fils, j’ai souvent fait des cauchemars “nucléaires”. Dans ces cauchemars j’essayais par tous les moyens de protéger la vie qui grandissait en moi. Je crois que plusieurs femmes et plusieurs mères vivent des situations similaires.

Depuis l’invasion de la Russie en Ukraine, pratiquement chaque semaine nous sommes face à une possible guerre nucléaire entre la Russie et les pays membres de l’OTAN. Évidemment dans les grands médias on cite essentiellement la menace nucléaire Russe, comme s’ils étaient les seuls à menacer l’humanité avec ces engins qui sèment la mort et la destruction de l’environnement. Mais, n’oublions pas que plusieurs États possèdent l’arme nucléaire. À chaque jour, ces États menacent l’humanité, même s’ils ne le déclarent pas publiquement dans les médias. Car le simple fait de posséder des armes de destruction massive est une menace en soi pour l’ensemble de l’humanité.

Ainsi, nous vivons quotidiennement avec plusieurs épées de damoclès au-dessus de nos têtes! C’est une situation très dangereuse et totalement irresponsable face à la vie humaine et la vie en générale sur la planète!

Lors de la guerre froide, l’Union Soviétique et les Américains avaient justifié la course à l’armement nucléaire comme moyen de dissuasion “massif” afin d’éviter une confrontation directe. Mais, aujourd’hui cette stratégie est résolue. Nous ne vivons plus dans un monde divisé en deux parties. Nous sommes dans un monde totalement différent, très complexe, global et interconnecté. Il n’est plus possible de retourner vers l’arrière comme le prétendent les Américains et les Russes avec une version 2.0 de la “Guerre froide”. Un retour vers l’arrière avec l’isolement de grande zone de la planète nous amènera vers la catastrophe.

Si nous cherchons le futur à l’arrière de nous, nous optons pour la violence, la vengeance, la terreur, la douleur et la souffrance de milliards d’êtres humains. Le futur est devant nous. Si nous choisissons d’avancer vers l’avant, alors chaque personne doit faire un saut, et passer vers un autre moment, vers un autre espace temps! C’est le dépassement de notre propre violence personnelle qui nous suit depuis toujours. Ce saut se traduit au niveau social et global par la prohibition des armes nucléaires et au niveau personnel par le renoncement à la vengeance. Quand on parle de renoncer à la vengeance, on doit ajouter la nécessité que chacun prenne la responsabilité de ses propres actes et cesse de toujours chercher des coupables.

Je crois que la menace nucléaire qui plane sur l’humanité depuis presque cent ans est une excellente occasion de se propulser vers l’avant. C’est excellent comme défi. C’est tout à fait génial et terrifiant en même temps!

Nous sommes sur le point de décider si la vie humaine et la vie en générale sur la planète terre en valent la peine. Si nous choisissons la prohibition des armes nucléaires, c’est parce que nous sommes sur le point de donner un sens à notre vie et à la vie sur terre ! Un sens qui s’est perdu au fil des guerres et au fil de la production d’armes de cruauté “massive”.

Finalement, je crois que dans les prochains mois les choses peuvent changer rapidement, car dans le cœur de l’être humain la vie reprend sa place!