Les Économistes atterrés analysent les programmes présidentiels des deux candidats d’extrême droite

Résumé

Cette note propose une analyse des programmes des deux principaux partis d’extrême droite (Rassemblement National et Reconquête) pour la présidentielle d’avril 2022.

Elle montre que ces programmes présentent de nombreux traits communs. On peut qualifier leurs propositions économiques de « néolibérales-nationalistes », puisqu’elles servent les intérêts des ménages aisés et des entreprises tout en se réclamant d’un « patriotisme » économique tourné contre les étrangers. Leurs propositions sociales ou sociétales sont quant à elles marquées par les obsessions de la « sécurité » (allant jusqu’à des formes de contrôle idéologique) et de la lutte contre l’immigration, ainsi que par l’absence totale de mesures concernant l’environnement.

Finalement, rien de vraiment nouveau sous le soleil de l’extrême droite ! Comme nous le disions déjà en 2017, « Marine Le Pen est tout sauf la candidate du peuple ». Cela vaut aussi pour Éric Zemmour. Les différences (ténues) entre les deux candidat·es concernent la question des services publics (défendus du bout des lèvres par Marine Le Pen, menacés de destruction par Éric Zemmour) ou la ruralité (cheval de bataille d’Éric Zemmour, dans une conception loin d’être écologique et sociale).

Les deux programmes d’extrême droite sont disponibles en ligne. Celui de Marine Le Pen pour le Rassemblement National, intitulé « M La France », comporte 22 mesures assorties de propositions concrètes, complétées par plusieurs livrets sur des thématiques spécifiques (famille, défense, sécurité, santé, contrôle de l’immigration, tourisme, Outre-Mer). Le programme d’Éric Zemmour pour Reconquête prend la forme de 17 diapositives réparties en thèmes et complétées par des « visuels » sous forme d’infographies chiffrées. Depuis le 16 mars 2022, l’ensemble du programme est rassemblé sous la forme d’un document de 73 pages qui reprend les principales mesures et objectifs[1].


[1] La majorité de cette note a été rédigée avant le 16 mars 2022 afin de prendre le temps de la réflexion. Les encadrés qui reprennent les principales propositions du candidat de Reconquête s’appuient donc sur les diapositives du site programme.zemmour2022.fr et non sur le document « Programme complet ». Néanmoins, les deux sources se recoupent largement.

 

Au Sommaire

Introduction
– Derrière le leurre des « candidats du peuple » : un nationalnéolibéralisme au service des puissants
– Les mythes xénophobes : « grand remplacement » et coût de l’immigration

1. Des programmes économiques néolibérauxnationalistes
– Le soutien au patronat et aux entreprises… au nom du pouvoir d’achat
– Candidat·es des riches (français·es) et des propriétaires fonciers
– Les mesures « jeunes » de Marine Le Pen, pour les jeunes favorisés
– Un « patriotisme économique » sans stratégie face aux défis industriels et écologiques

2. Protection sociale : vernis social et lutte contre les pauvres et les étrangers
– Retraites, dépendance, handicap : soutien aux « compatriotes » méritant·es
– De la hantise de la fraude sociale à la croisade de Zemmour contre les pauvres et les étrangers

3. Service public : entre soutien opportuniste et reprise en main idéologique
– La santé et l’hôpital : entre « plan d’action » et désinvestissement
– Le logement social : « préférence nationale » et lutte contre l’immigration
– L’éducation nationale, cristallisation d’enjeux idéologiques
– La privatisation de l’audiovisuel public

4. L’obsession sécuritaire, boussole de l’extrêmedroite
– Marine Le Pen : la sécurité comme « priorité du quinquennat »
– Le « Programme sécurité » d’Éric Zemmour
– Surveiller, punir et incarcérer
– Justice : la « fin de l’impunité »
– L’amalgame entre insécurité et immigration

5. … doublée par une obsession de l’immigration
– Marine Le Pen ou l’obsession de « l’immigration incontrôlée »
– Éric Zemmour ou… l’obsession de l’immigration incontrôlée (bis repetita)

6. L’environnement : parent pauvre des programmes d’extrême droite
– L’environnement ou le vide des programmes d’extrême droite
– Une vision réductrice et paysagère de l’environnement
– Une conception individuelle de la responsabilité environnementale
– Le soutien nécessaire aux agriculteurs français

7. Éric Zemmour, candidat de la ruralité… et des voitures
– Favoriser les « bourgs » et leurs habitant·es
– La nostalgie de la ruralité et le retour à la terre
– Automobilistes : la fin de la sécurité routière

8. La politique étrangère : une entrée par la défense, la souveraineté nationale… et l’immigration
– Marine le Pen : le renforcement du budget de la Défense
– Éric Zemmour : l’importance de l’indépendance de la France
– L’armée, gage d’indépendance nationale pour l’extrême droite
– L’Europe, trop fédéraliste selon Éric Zemmour

9. L’extrême droite et les droits des femmes
– Marine Le Pen, féministe ?
– Éric Zemmour et « les Françaises »

10. L’extrême droite et la démocratie

 

Voir l’Analyse complète sur le site des Économistes atterrés :

Programmes de l’extrême-droite : néolibéraux, nationalistes et tout sauf populaires.

L’article original est accessible ici