Gavdos, la municipalité la plus méridionale d’Europe, répond présent à l’appel lancé au gouvernement grec pour qu’il signe et ratifie le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires TIAN.

Par la décision 21/2022, le conseil municipal de la municipalité de Gavdos, a décidé à l’unanimité :

Approuver la signature de la résolution en faveur du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui déclare : « La municipalité de Gavdos, est sérieusement préoccupée par la grave menace que représentent les armes nucléaires pour nos sociétés dans le monde entier. Nous croyons fermement que nos citoyens ont le droit de vivre dans un monde exempt de cette menace. Toute utilisation d’armes nucléaires, intentionnelle ou non, aura des conséquences dévastatrices et durables pour les populations et l’environnement. C’est pourquoi nous soutenons le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires et demandons à notre gouvernement de le ratifier. »

Ainsi, la municipalité de Gavdos devient la cinquième municipalité de Grèce, après celles d’Agios Efstratios, de Tilos, d’Héliopolis et d’Agios Dimitrios, à répondre positivement à la campagne #SaveTheCity de l’organisation Monde sans Guerres et Sans Violence. Dans le même temps, elle se joint à plus de 300 municipalités au niveau international dans l’effort commun pour la signature et la ratification immédiates du Traité d’interdiction des armes nucléaires TIAN par tous les pays du monde. Un effort qui prend de l’ampleur à mesure que de plus en plus de démocraties reconnaissent la nécessité d’éliminer immédiatement le risque d’un conflit impliquant l’utilisation d’armes nucléaires et, dans le même temps, de commencer leur élimination progressive.

Le mouvement antinucléaire gagne en force au niveau international, ainsi que dans notre pays, et la Grèce est fermement placée sur la voie de la revendication d’un avenir sans la crainte d’une explosion nucléaire où que ce soit dans le monde.

Voir aussi :

Municipalités en Grèce qui soutiennent la campagne de ‘Monde sans guerres et sans violence’, #SaveThecity