L’escalade du conflit en Ukraine entre les États-Unis et leurs alliés d’une part et la Fédération de Russie d’autre part doit être arrêtée immédiatement. Les conséquences d’un conflit en Ukraine seraient désastreuses.

C’est pourquoi l’on publie la Déclaration de l’Europe de la Paix, que j’ai rédigée avec d’autres humanistes en 2007. Noam Chomsky et Mikhail Gorbachev, en Italie Giulietto Chiesa, Dario Fo, Angelo Baracca, Beppe Grillo, Margherita Hack, Alex Zanotelli et bien d’autres ont adhéré à la déclaration.

La campagne s’est répandue dans le monde entier, contribuant entre autres à empêcher l’installation d’une base militaire américaine en République tchèque. Cette déclaration peut être un moment de réflexion pour une campagne pacifiste et non-violente pour la paix en Ukraine.

Pour une Europe de la paix

Pour une Europe sans armes nucléaires

Aujourd’hui dans le monde entier, scientifiques, artistes, soldats, femmes et hommes, jeunes et vieux, tous constatent ensemble que la guerre est un désastre !

Pour de nombreuses personnes l’Europe représente une aspiration, un modèle économique, une référence culturelle, l’idée même de bien être et de sécurité sociale. L’union européenne grandit et de plus en plus de pays veulent en faire partie.

L’Europe veut « promouvoir la paix, ses valeurs et le bien être de ses peuples » mais ces désirs se heurtent à une dure réalité qui s’est rapidement développé ces dernières années : le terrorisme international, la guerre en Irak, le recours à la violence pour résoudre les conflits internationaux, régionaux et locaux, la stratégie des guerres préventives et par dessus tout la folle course au réarmement nucléaire.

Les déclarations des Etats-Unis et de la France affirmant la possibilité d’utiliser l’arme nucléaire comme moyen de lutte contre le terrorisme, les affirmations du Japon sur l’éventuelle adhésion au club des puissances nucléaires pour des besoins de défense, l’intention de l’Iran et de la Corée du nord de continuer leur programme nucléaire, nous laisse tous consternés.

L’Europe, abdiquant à son rôle de puissance globale économique et culturelle, fragmentée dans ses gouvernements nationaux et subordonné à la stratégie politique et militaire des Etats-Unis est en train d’accepter l’installation de nouvelle bases US et favorise ainsi l’aggravation des tensions internationales.

Les peuples d’Europe demandent que l’on donne une chance à la paix !

L’Europe ne peut plus soutenir de politique qui mène la planète droit à la catastrophe : La vie de millions de personnes et le futur de l’humanité toute entière est en jeu. Les armes nucléaires doivent être démantelées avant qu’elles ne soient utilisées, après ce sera trop tard ! Voyons si les politiciens peuvent être maître de la situation ou alors mettons-les de côté !

L’Europe a la chance historique d’être un modèle positif pour tous ces pays qui cherchent un rapprochement régional en Amérique Latine, Asie et Afrique. L’Europe a la possibilité d’impulser une politique internationale pour réduire les tensions et pour la paix, capable d’ouvrir de nouveaux horizons et de nouveaux chemins que l’humanité a besoin de prendre. L’Europe a l’opportunité d’être à la tête d’un changement historique, à l’avant-garde d’une nation humaine universelle.

Nous demandons instamment que l’Europe choisisse une politique de paix et de non-violence.
Nous demandons les mesures irrévocables et urgentes suivantes :

  • Une Europe sans armes nucléaires : demander le retrait par les Etats-Unis de tout leur armement nucléaire présent sur les bases de l’OTAN, de les démanteler et de mettre en marche un programme de désarmement nucléaire supervisé par l’ONU.
  • La suspension de toutes les autorisations d’installer ou d’agrandir des bases militaires de forces étrangères sur le territoire européen.
  • Le retrait des troupes européennes des territoires occupés en guerre.
  • La recherche de dialogue et de médiation diplomatique pour résoudre les conflits.

Dans les rues des grandes métropoles et leurs banlieues, dans les petits centres urbains et les campagnes européennes, les cordes d’un nouveau son commencent à vibrer : une douce mais puissante symphonie qui se lève contre toute injustice, tout abus et toute violence. Personne ne pourra la faire taire car c’est l’espoir le plus profond de l’humanité.

Ami(e)s de toute l’Europe, ensemble construisons une Europe de la paix avec la force de la non-violence !

Prague, le 22 février 2007
Humanistes pour la Paix