Il pleut des décrets et des doses.
Cette phrase rappelle l’expression anglaise « it’s raining cats and dogs », qui désigne ce que nous appelons, avec une métaphore différente, « il pleut des cordes ».

Il pleut des cordes de décrets et de doses sur la tête des citoyens italiens/français à un rythme accéléré.
Des doses de plus en plus inefficaces et des décrets de plus en plus grotesques.

Il pleut des décrets qui voudraient anéantir les possibilités d’évasion pour ceux qui ont dit et disent non.
Il pleut des doses qui augmentent un peu les anticorps mais qui sait de combien les effets indésirables.

Quand il pleut des cordes, que devons-nous faire ? Cherchez un abri.

Le meilleur abri contre cette pluie immatérielle, pleine d’éclairs destinés principalement à effrayer, se trouve dans son for intérieur. Là, où il y a le silence et l’immobilité qui nous rappellent qui nous sommes et où nous allons. Nous y cherchons nos réponses et le centre de gravité à partir duquel choisir et agir.

Il pleut des décrets et des doses, c’est vrai, et avec la pluie à cordes, ils vont glisser vers leur destin.
Dans les canalisations.