Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l’a engendré a dit Albert Einstein.

Nos sociétés et notre civilisation sont aujourd’hui confrontées à de nombreux problèmes. Pour les résoudre, nous voilà invité.e.s à élargir notre conscience !

  • Mais qu’est-ce que la conscience et comment l’élargir ?
  • Qu’est-ce qui change vraiment lorsque nous élargissons notre conscience ?
  • Qu’est-ce qui pourrait changer collectivement, au niveau des sociétés ?
  • Quels sont les liens entre la conscience, la citoyenneté et la liberté ?

Des scientifiques, chercheurs, auteurs, et praticiens proposent aujourd’hui des réponses à ces questions. Ils et elles s’appuient pour cela sur de nouvelles approches scientifiques et sur nos propres expériences de la conscience. Ce sont des personnes pionnières et engagées. Voici une présentation de huit d’entre elles.

 

Des pionniers authentiques et engagés

Olivier Chambon, psychiatre et chercheur, nous explique pourquoi et comment l’élargissement de notre conscience nous fait entrer dans les espaces de la coopération, de l’ouverture à l’autre et de la compassion. Des ingrédients dont nous avons urgemment besoin.

Sonia Barkallah, réalisatrice et spécialiste de l’étude des expériences de mort imminente (EMI), communique depuis des années sur l’enseignement majeur de cette expérience quasi ultime de la conscience : aimer est notre véritable moteur d’être.

Fabienne Raoul, ingénieure et thérapeute, dont la vision du monde a été ébranlée après une EMI, est animée par le fait que, dans le vivant, tout est relié. Elle explore aujourd’hui les mystères de l’eau, en lien avec la conscience.

Les intellectuels qui ont l’audace de réintégrer « le sensible » dans leurs modes de pensée et d’analyse sont encore trop rares. Mais il y en a. Audrey Chapot en est l’exemple. Anthropologue, elle nous invite à observer le monde dans ses dimensions à la fois visible et invisible, matérielle et immatérielle. Il est l’heure d’intégrer cette double réalité dans nos manières de penser et d’agir.

Myriam Bendhif-Syllas, docteure en littérature française et à présent enseignante intuitive, nous propose quant à elle d’accueillir nos perceptions intuitives. Lorsque nous faisons cela, c’est notre cœur qui s’ouvre et c’est l’ensemble de notre rapport à nous-mêmes, aux autres et au monde qui bouge.

Marie-Pierre Lescure, psychopédagogue, spécialiste des processus de coopération, engagée depuis de nombreuses années contre l’injustice et la violence, nous propose de vivre en êtres libres. Comment ? En passant de la peur à l’amour.

Pour Mathias Lahiani, artiste violoniste engagé depuis une quinzaine d’années dans la mise en lumière des acteurs qui changent concrètement le monde, l’humanité va dans le bon sens, même si nous avons parfois l’impression inverse. Pourquoi ? Parce que notre sensibilité au vivant ne cesse de croître et ceci de manière irréversible, pour notre plus grand bien individuel et collectif.

Charles-Maxence Layet enfin, promoteur depuis des années d’une information écologique et socialement responsable, rassembleur d’éclaireurs et de visionnaires du monde d’aujourd’hui, nous dit qu’il est l’heure de faire émerger une politique de l’amour. A nous d’oser !

Élargir ensemble notre champ de conscience citoyen

Nous aurons la joie d’écouter et d’échanger avec ces pionniers et pionnières engagé.e.s le 11 décembre 2021 à l’occasion des Premières rencontres Conscience et citoyenneté qui se tiendront en présence (Paris) et qui sont conçues pour être suivies à distance (zoom).

Une journée pour nous réapproprier notre puissance et puiser de l’énergie pour bâtir ensemble un monde ouvert, responsable et respectueux de la vie. Une journée citoyenne pour grandir ensemble en « Conscience, Connaissance et Imagination » selon la belle expression du biologiste iconoclaste Henri Laborit.

Cette journée, que j’aurai le plaisir de co-animer avec Ivan Maltcheff, est accessible à toutes et tous. La possibilité d’une contribution en fonction des possibilités de chacun (contribution nécessaire pour couvrir les frais d’organisation) permettra au plus grand nombre, nous l’espérons, d’y participer.

Si, comme nous, vous pensez que le monde nouveau d’aujourd’hui et de demain est à portée de nos mains, de nos cœurs, et de nos consciences, rejoignez-nous. Ensemble explorons la conscience.

 

Les premières rencontres Conscience et citoyenneté,

le 11 décembre 2021, de 9h30 à 18h,

à Paris (nombre de places limité) et en distanciel (via zoom)

Information et réservation : https://conscienceetcitoyennete.org

Accéder directement à la réservation : https://www.billetweb.fr/conscience-et-citoyennete