Une analyse de la liste Forbes démontre qu’au cours des 17 derniers mois, les milliardaires ont vu augmenter leur fortune de 8 milliards en mars 2020 à 13,5 milliards en juillet 2021, soit une hausse de 5,5 milliards de dollars (Source : Oxfam). Les 8 personnes les plus riches possédaient déjà en 2017 presqu’autant que la moitié la plus pauvre de la population. On désigne plus communément ce groupe de personnes les 1%.

Mais qui se cache derrière ce fameux 1% ? Quelles sont les relations et les interconnexions dans le monde des super-riches, comment se sont-elles développées au fil des années et quelle est la profondeur de leur influence sur notre économie et sur nos vies en général ? Ce sont ces questions hautement explosives que Vandana Shiva, scientifique indienne, activiste écologiste et critique de la mondialisation, explore dans son nouveau livre. Car il est incontestable que le fossé entre les riches et les pauvres continue de se creuser, même et surtout pendant la crise COVID.

Cela vaut donc le coup de jeter un coup d’œil dans les coulisses des fondations, des grandes sociétés et des clubs de milliardaires qui contrôlent des industries entières, influencent nos systèmes de santé et d’alimentation et notre vie quotidienne. Ces acteurs possèdent aujourd’hui des sommes d’argent si importantes que les gens ordinaires n’en ont presque aucune idée. Et il est évident qu’ils peuvent aussi facilement acheter des couvertures médiatiques, l’opinion publique et même la recherche universitaire.

Le pouvoir de la vérité

Certains se demandent ce que nous pouvons contre tout cela. La réponse de Shiva est évidente : lorsque nous prenons conscience des causes communes de la pauvreté, de la perte de l’équilibre écologique, de la guerre et de l’injustice sociale, alors nous pouvons agir contre elles. De vraies informations au lieu de l’information en tant que marchandise – ceux qui connaissent la vérité peuvent agir.

Avec Kartikey Shiva, son fils, elle a rassemblé dans ce livre les recherches approfondies menées sur ces différentes questions afin que nous puissions tous être informés. La connaissance est le pouvoir et, en connaissant les circonstances réelles de la situation dans laquelle se trouve l’humanité, nous pouvons agir en prenant conscience que le réel pouvoir est entre nos mains – pas seulement en tant que consommateurs, mais en tant qu’êtres autonomes et intelligents qui prennent conscience de l’impact de leurs actions sur l’environnement et la société.

Se dresser contre la monoculture d’une vision unique du monde et de l’économie

Parce que « tout est interconnecté, tout est possible, tout est indéterminé et il n’y a pas de masse exclue : nous sommes étroitement liés dans tout », explique la physicienne dans son livre, en référence aux quatre principes de la théorie quantique. L’unicité ne signifie donc rien d’autre que de prendre conscience de notre interconnexion avec tout – afin de pouvoir agir.

« La vie, la société et la démocratie sont en danger. La planète et nos vies sont détruites par un danger brut que l’on décrit à tort comme économie. L’économie et l’écologie dérivent toutes deux de « oikos », notre maison, la terre. Une économie qui détruit notre foyer n’est plus une économie. C’est une guerre contre la planète, les gens et notre avenir », explique l’auteure dans un essai sur Navdanya International.

« Une terre pour tous ! L’unité contre le 1% » montre son appel à défendre notre maison et à créer un avenir qui permette une vie paisible, saine et épanouissante pour tous. Tout est possible. Cela dépend de nous.

Ils s’expriment sur ce livre

« Ceux d’entre nous qui se soucient de l’avenir de la planète Terre doivent être reconnaissants à Vandana Shiva. Sa voix est puissante, et elle n’a pas peur d’agir contre ces entreprises géantes qui polluent, dégradent et finalement détruisent le monde naturel. » – Jane Goodall, Ambassadrice de la paix des Nations unies

« La grande majorité – tant dans les milieux universitaires que parmi les citoyens sans formation scientifique – est désormais consciente que nous ne pouvons pas continuer à gérer les ressources de notre planète comme nous l’avons fait dans le passé. Un changement de paradigme est nécessaire. Dans l’histoire de l’humanité, ce sont souvent de grands visionnaires individuels qui ont initié ce changement. Vandana Shiva est l’une de ces visionnaires ». – Günter Grzega, président du conseil d’administration de Sparda-Bank München eG et Ambassadeur de l’économie du bien commun (ecogood.org)

 

Information sur le livre

Vandana Shiva et Kartikey Shiva

Une terre pour tous ! L’unité contre le 1%

Se dresser contre la monoculture d’une vision unique du monde et de l’économie

Accompagné de l’épilogue Le projet mondial de Bill Gates et comment nous pouvons résister à sa guerre contre la vie

Edition Neue Erde, 192 pages

ISBN 978-3-89060-797-9

Lien vers un extrait du livre

Communiqué de presse original

 

 

Traduction de l’allemand, Frédérique Drouet