Immunité solidaire

12.11.2020 - Bahia Blanca, Argentine - REHUNO - Red Humanista de Noticias en Salud

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

Immunité solidaire
(Crédit image : Luisella Planeta Leoni en Pixabay)

Par Jorge Rial

Il a été démontré que le plasma des convalescents du Covid-19 est un traitement efficace pour réduire la mortalité due à ce virus. En même temps, il prouve la solidarité de ceux qui, ayant vaincu la maladie, donnent leur plasma pour traiter les cas qui en sont encore à un stade critique.

Le don d’un organe est toujours considéré comme une action généreuse et désintéressée. Il en va de même pour le don de tissus. Le sang est un tissu et le plasma en fait partie.

Plusieurs campagnes ont été développées ces derniers mois pour encourager le don de plasma provenant des convalescents de Covid-19. Elles sont soutenues par des études réalisées sur l’effet bénéfique que l’administration de ce composant hémique [NdT. L’hème est un terme chimique qui définit une structure contenant un atome de fer] a sur les personnes souffrant de cette maladie.

La deuxième étude sur la thérapie de convalescence par plasma, développée par des chercheurs du réseau de services du ministère de la santé, a porté sur 3 529 patients adultes avec un diagnostic de pneumonie COVID-19, et admis dans les hôpitaux de la province de Buenos Aires. L’étude a montré que, lors de l’analyse de la létalité dans les 28 jours après l’admission, l’utilisation de plasma de convalescents était associée de manière significative à une réduction de 24,4 % de la mortalité. (1)

Mais le don de plasma provenant de convalescents est aussi une façon de partager avec quelqu’un d’autre mon expérience biologique du Covid. Je cède à quelqu’un d’autre les défenses que mon corps a fabriquées contre le virus. Et cela peut sauver des vies.

C’est un acte simple, mais qui a de grandes implications au-delà du domaine médical. C’est aider l’autre avec quelque chose qui fait partie de mon corps. Il s’agit d’une action altruiste par définition et qui peut également devenir une expérience transcendante et humanisante pour le donneur.

Dans la pratique, il est clair que cela ne se produit pas toujours. Je pense que c’est la tâche du personnel de santé engagé dans la procédure de don de rendre possible cette nouvelle perspective.

D’un point de vue matérialiste, il s’agit de donner les anticorps d’une personne à une autre qui en est dépourvue. Mais d’un autre point de vue, il s’agit de partager le résultat d’une expérience de vie- qui dans certains cas a été désagréable- avec un autre être humain afin de l’aider à s’en sortir.

Si nous ne parlions pas du Covid, nous pourrions faire référence à un acte d’amour, de compréhension et de partage. Donner de manière désintéressée sans attendre de retour.

(1) Etude complète: https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.10.08.20202606v1

Traduction de l’espagnol, Ginette Baudelet

Catégories: Amérique du Sud, Santé
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.

maltepe escort