Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, risque jusqu’à 175 ans de prison pour avoir publié des informations véridiques sur les guerres en Irak et en Afghanistan. Les États-Unis ont frappé Assange avec un acte d’accusation sans précédent : la loi sur l’espionnage (Espionage Act), et ont demandé son extradition de Londres.

L’extradition d’Assange vers les États-Unis aurait des conséquences désastreuses pour la liberté de la presse et notre démocratie. D’innombrables journalistes, juristes et groupes de défense des droits humains ont condamné les efforts politiques des États-Unis pour poursuivre Assange. Si cette affaire va de l’avant, elle créerait un précédent qui criminaliserait « l’élément vital du journalisme d’investigation » et changerait radicalement notre démocratie.

Dans le cadre de la campagne #FREEASSANGE, nous publions de courts témoignages ou des déclarations de personnes connues dans les pays et les continents ou dans leurs communautés. Nous avons commencé par celle de Yanis Varoufakis, l’ancien ministre grec des finances et fondateur du mouvement politique européen, le DiEM25.

Nous poursuivons maintenant avec le Prix national du journalisme du Chili, qui fait partie des soixante journalistes du monde considérés comme des héros de la liberté d’expression, une reconnaissance faite par la Fédération internationale des journalistes, Juan Pablo Cárdenas.

Regardez la vidéo et diffusez le message :

Pour voir la vidéo ( 4′ 05′′ ) avec les sous-titres en français : 1. Cliquez sur l’icône Sous-titres (rectangle blanc en bas à droite de la fenêtre du lecteur vidéo). 2. Cliquez sur l’icône Paramètres (roue dentée en bas à droite), puis cliquez successivement sur Sous-titres, puis sur Traduire automatiquement. 3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, faites défiler la liste des langues et cliquez sur Français.