A l’occasion du débat organisé autour du documentaire « Le début de la fin des armes nucléaires », à Bordeaux, ce mardi 25 février, Michel Soriano maire de Lasséran (Gers, France) nous conte la Légende des 1000 grues.

Les grues, cela vient d’une gamine d’Hiroshima qui a été irradiée, après l’explosion atomique, qui a attrapée une leucémie.

Les parents lui ont dit : si tu fais 1000 grues, tu seras sauvée. Elle a commencé à faire des grues, elle en a fait 800, et elle est morte.

Donc les enfants des écoles d’Hiroshima ont fini par faire les 200 qu’il manquait. Mais cela s’est répandu avec une coutume, les écoles d’à côté l’ont fait, et dans le monde entier.

Aujourd’hui, le musée d’Hiroshima reçoit 10 tonnes de papier de grues, de par le monde. Ils ne les brûlent pas, ils se resservent du papier pour le recycler, faire des cartes de visite et des affiches.