La phase 2 : la grève des enseignantes et enseignants de l’Ontario débute le 28 janvier

26.01.2020 - Montréal, Québec - Anne Farrell

La phase 2 : la grève des enseignantes et enseignants de l’Ontario débute le 28 janvier
(Crédit image : Fédération des enseignantes et enseignants élémentaires de l'Ontario)

Les enseignantes et enseignants de l’Ontario entameront la deuxième phase de la grève à compter de la semaine prochaine. Les 12.000 membres de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) vont poursuivre la grève du zèle à compter du mardi 28 janvier 2020. Durant cette phase, de nouvelles consignes s’ajouteront à celles de la phase 1, qui touchaient principalement les tâches administratives.

Les prochaines rencontres de négociations entre les syndicats, le gouvernement et le Conseil des associations d’employeurs (CAE) se tiendront les 29 et 30 janvier 2020 avec un médiateur nommé par le ministère du Travail.

Selon Rémi Sabourin, président de l’AEFO : « Les conseils scolaires restent muets face aux décisions catastrophiques et arbitraires du gouvernement concernant les conditions d’apprentissage des élèves. Mais, pour nous, enseignantes et enseignants, les élèves sont notre première responsabilité. Leur succès est non négociable».

Tandis que les 60.000 membres de la Fédération des enseignantes et des enseignants des écoles  élémentaire de l’Ontario (ETFOE) entameront la deuxième semaine avec des lignes de piquetages à plusieurs endroits.

«L’ETFO est très déçue que le ministre de l’Éducation de Ford, M. Lecce, ne soit pas revenu à la table de négociation pour négocier les questions clés, touchant l’apprentissage des élèves et les conditions de travail des enseignants. Il y a 34 jours entre maintenant et la dernière séance de négociation de l’ETFO, le 19 décembre 2019 », a déclaré le président de l’ETFO, Sam Hammond. (The Star)

« Je m’inquiète de la désinformation que le Ministre de l’éducation Lecce diffuse dans les médias et sur les médias sociaux. Soit qu’il est mal informé sur ce qui s’est réellement passé pendant les négociations contractuelles, ou qu’il partage délibérément des informations inexactes afin de dissimuler ces coupures continuelles dans les budgets de l’éducation publique,» a déclaré Sam Hammond. (The Star)

« Ses négociateurs n’ont pas eu le mandat de discuter les propositions révisées de l’ETFO, présentées le 19 décembre dernier, concernant des mesures de soutien pour les élèves ayant des besoins spéciaux et des mesures pour lutter contre la violence à l’école, a rajouté Sam Hammond. » (The Star)

Catégories: Amérique du Nord, Education
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.