L’État équatorien a censuré le programme de radio de Pressenza International

10.10.2019 - Quito - Buenos Aires - Santiago de Chile - Putumayo - Redacción Ecuador

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien, Allemand, Portugais, Grec

L’État équatorien a censuré le programme de radio de Pressenza International

Nous avons été censurés. Le programme de radio ‘En la Oreja’ [Dans l’oreille] que nous diffusons depuis cinq ans sur la station de radio Pichincha Universal ne peut être diffusé sur ordre du président Lenin Moreno.

Cet affront survient après avoir ordonné que le contenu de la station cesse de diffuser et ne fasse que répéter la radio officielle publique nationale, afin de continuer à déformer et cacher la réalité. Non seulement du pays, mais du monde.

Notre programme a toujours donné la priorité à l’agenda international contre-hégémonique, donnant voix et visibilité aux activistes, analystes et journalistes engagés qui accompagnent les actions de transformation et de dénonciation à travers le monde. Nous pouvons nous vanter d’avoir interviewé des protagonistes des luttes sur tous les continents.

Cette capacité d’apporter au public de la radio Pichincha Universal, des thèmes depuis les lieux les plus isolés, mais qui ont à voir avec la vie et le travail des Équatoriens, a fait que notre programme a été très écouté et valorisé par la richesse d’approches que l’on pratiquait.

Une Colombienne, un Argentin, un Italien, une Espagnole et un Britannique ont donné forme aux vendredis internationaux du programme ‘Dans l’oreille’. Connectés depuis Quito, mais aussi depuis Buenos Aires, Santiago du Chili et d’autres lieux, proches ou lointains, mais toujours avec un regard qui transcende la myopie du journalisme conventionnel.

Pichincha Universal nous a fait confiance il y a cinq ans et a continué de le faire, malgré les hauts et les bas et les complications que la radio a connu au fil des ans. J’ai moi-même pris en charge la section « Le monde », offrant une vision universaliste de la salle de rédaction. Après la tentative de faire taire la radio au début de cette année, nous avons réussi à survivre et à continuer à être sur les ondes. Mais les ordres restent les mêmes : harcèlement et censure.

Solidarité et engagement avec toute la grande équipe de professionnels de Pichincha Universal et aussi avec le nombreux public, qui nous a toujours encouragés, remerciés et a apporté sa contribution de façon très intéressante. Personne n’abandonne les lieux.

Du fond du cœur, nous vous envoyons une très forte accolade.

Mariano Quiroga et les compagnons de Pressenza Internacional ‘Dans l’oreille’ Nelsy Lizarazo, Domenico Musella et Blanca Diego.

Catégories: Amérique du Sud, Culture et Médias, Opinion
Tags: , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.