Le petit État des Caraïbes, la Dominique, est le 33e État à signer et à ratifier le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires. C’est ce qui s’est passé ce 18 octobre, lors d’une brève cérémonie aux Nations Unies à New York, juste avant que l’ICAN ne prononce sa déclaration devant la Première Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies, dans laquelle il fait le point sur la situation et demande instamment l’accélération du processus de ratification.

Pour entrer en vigueur, le traité a besoin de 50 ratifications et la ratification de la Dominique porte la situation aux deux tiers de l’objectif.

 

Complément Rédaction francophone (Par Luigi Mosca) :

Puisque l’État de La Dominique (Caraïbes) vient de ratifier le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires TIAN (le 18 octobre), il y a maintenant 33 États qui ont ratifié le TIAN et, d’autre part il y a (au moins) les 19 États suivants qui ont déclaré que leur processus de ratification est en cours ou imminent :

Algérie, Botswana, Cambodge, République Centre-Africaine, Iles Comores, République Démocratique du Congo, Ghana, Guatemala, Honduras, Irlande, Jamaique, Malawi, Namibie, Népal, Nigeria, Paraguay, Philippines, Soudan, Tanzanie.Ceci devrait donc bientôt faire (au moins) 52 États à avoir ratifié le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires.

(Je rappelle, pour mémoire que (à ma connaissance) le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires TNP a été signé par 190 États, dont seulement 43 l’ont ratifié)