Mr Walsch : Elever la conscience humaine (partie 2/3)

12.07.2019 - Paris, France - Rédaction France

Mr Walsch : Elever la conscience humaine (partie 2/3)

Entretien avec monsieur Neale Donald Walsch lors de son passage à Paris le 19 juin 2019.

Comment développer la conscience humaine et quels sont les moyens pour la diffuser sont les thèmes traités lors de cette seconde partie d’interview.

Photo / Vidéo : Xavier Foreau

Pour voir la vidéo ( 14′ 43′′ ) avec les sous titres en français : 1. Cliquez sur l’icône Sous-titres (rectangle blanc en bas à droite de la fenêtre du lecteur vidéo).   2. Cliquez sur l’icône Paramètres (roue dentée en bas à droite), puis cliquez successivement sur Sous-titres, puis sur Traduire automatiquement.    3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, faites défiler la liste des langues et cliquer sur Français.

Pressenza : Comment peut-on élever la conscience humaine ?

Neale Donald Waslch : Les gens font cela depuis des milliers d’années : Jésus a fait cela, Bouddha a fait cela, Mahomet a fait cela. Beaucoup d’enseignants et d’enseignantes l’ont fait, hommes et femmes.

On nous a donné les clés à maintes reprises, de différentes façons et à différents moments.

Mais vous comprenez, c’est comme donner des informations à un enfant.

Vous pouvez avoir un enfant de quatre ans et lui expliquer les mathématiques, les mathématiques supérieures, mais l’enfant ne comprendra pas.

Le problème est donc que les êtres humains, l’espèce humaine est vraiment très jeune.

Nous sommes ici, par rapport à l’âge de l’univers, nous sommes ici depuis très très peu de temps.

Quelqu’un a fait une fois la comparaison suivante: si vous prenez l’âge de la terre et la reportez sur un calendrier, un calendrier d’une année, juste pour donner un ordre de grandeur, si vous considérez que le jour où la terre est née est le 1er janvier et qu’aujourd’hui, nous sommes le 31 décembre, soit à l’échelle d’une année.

Sur cette échelle, toute l’histoire enregistrée s’est déroulée au cours des 60 dernières secondes de cette année.

La forme de vie la plus ancienne de la planète n’est pas apparue, à cette échelle avant la mi-février.

Les formes de vie sophistiquées ne sont pas sorties de l’eau et les poissons ne sont pasapparus dans l’océan, avant la fin du mois de novembre à cette échelle.

Les dinosaures apparaissent le 9 décembre.

Ces dinosaures disparaissent le 25 décembre sur cette échelle.

Les êtres humains ne sont pas apparus avant 23 h 30 sur cette échelle, et toute l’histoire humaine enregistrée a eu lieu dans les 60 dernières secondes de cette échelle.

Voilà à quel point nous sommes jeunes par rapport à la Terre.

Ne pensez même pas au cosmos, ou à l’univers, notre histoire n’équivaut pas même à un battement de cils.

Voilà donc la réponse à votre question.

 

Pressenza : Pourquoi ne pas le dire aux gens ?

NDW : Nous l’avons dit aux gens, tous les enseignants spirituels depuis plusieurs milliers d’années ont dit une version de ce que je dis ici. Mais nous ne sommes pas prêts à le recevoir.

Aujourd’hui, les êtres humains sont de plus en plus prêts à recevoir cette information.

Nous avons le miracle de l’électronique, le miracle de la communication mondiale avec Internet, mais nous avons notre propre croissance, nous sommes en train de sortir de notre enfance, en tant qu’espèce.

Et nous sommes juste assez grands pour pouvoir comprendre et recevoir une partie de cette situation et finalement l’appliquer à nos vies.

Pas seulement l’entendre, mais effectivement faire quelque chose à ce sujet.

 

Pressenza : Comment pouvons-nous répandre les mots pour développer les êtres humains ?

NDW : Le moyen le plus puissant est de démontrer ce qui est vrai, laissez-moi vous reformuler votre question. Vous vous demandez :

« Comment les êtres humains peuvent-ils évoluer, comment pouvons-nous élever notre expérience d’êtres humains ? »

C’est un processus par lequel nous adaptons nos comportements.

Dans le passé, l’adaptation des êtres humains a dû se faire de manière cellulaire, c’est-à-dire qu’une génération se transmettait à une autre génération, qui se transmettait à une autre génération, qui se transmettait ensuite à une troisième génération.

C’était notre mode d’apprentissage. Tous nos comportements ont donc été hérités. Nous avons dû apprendre à travers ce processus de mutation d’une lenteur épouvantable.

La mutation a été la forme d’adaptation de l’être humain.

Nous avons donc appris à nous habiller quand il fait froid dehors, à dormir huit heures par jour si nous voulons être en bonne santé, à mieux manger, mais cela nous a pris des milliers d’années parce que nous utilisons la mutation comme forme d’adaptation.

Maintenant, grâce à Internet, grâce à l’électronique, grâce à la capacité que nous avons pour la première fois dans l’histoire de l’humanité de communiquer entre nous à l’échelle mondiale, de manière instantanée, nous avons un nouvel outil pour aider l’humanité à s’adapter. Pas par mutation mais par imitation.

L’imitation remplace la mutation comme forme d’adaptation de l’espèce humaine, quand nous disposons des outils nécessaires pour le faire.

Maintenant, tout ce dont nous avons besoin, c’est de trouver des gens qui sont prêts à adopter le comportement que nous aimerions que tous les autres adoptent et que nous inviterions tous les autres à adopter.

Ainsi, nous avons maintenant la capacité de diffuser ces comportements comme modèles plus largement, de manière plus expansive.

Nous avons toujours eu des modèles : Bouddha était un modèle, il montrait le comportement à suivre. Jésus était un modèle qui montrait le comportement à suivre, et il y a toujours eu beaucoup d’hommes et de femmes à travers les siècles qui ont dit « Regardez-moi ».

Et donc, ils ont touché des vies, ils ont touché beaucoup de vies, à ce jour, les gens sont touchés par la vie de Bouddha des milliers d’années encore plus tard.

Aujourd’hui, des milliers d’années plus tard, les gens sont touchés par la vie du Christ, comme par celles de tous les grands modèles, tous les grands maîtres spirituels, Mahomet et nombre d’autres grands maîtres spirituels à travers les siècles.

Mais maintenant, nous n’avons plus à le faire une personne à la fois.

Nous avons la capacité de parler à des millions de personnes très rapidement.

« Conversations avec Dieu » s’est vendu à des millions d’exemplaires, en 37 langues.

Et je m’adresserai dans quelques jours, ici à Paris, à 2 000 personnes, non pas 20 personnes, non pas 200 personnes, mais 2 000 personnes. La salle affiche complet, il n’y a plus de places disponibles qu’on puisse acheter.

Je ne me vante pas de cela, je vous dis simplement que les gens commencent à se réveiller et qu’ils voient l’occasion qui leur est offerte, par la vie elle-même.

La réponse à votre question est donc :

« Quand nous trouvons des personnes qui sont prêtes à servir de modèles individuels, d’exemples individuels d’un comportement, d’autres personnes vont s’approprier leur comportement et l’imiter. »« mème »

Et à notre époque, nous voyons qu’il y a un phénomène qui est apparu dans notre monde qui s’appelle un « mème », M-E-M-E.

Le « mème » est une idée qui se répand très vite sur Internet, et on voit comment cela arrive : comment même une expression chez les jeunes qui n’était même pas utilisée il y a cinq semaines tout à coup se répand partout sur la planète, ou comment un objet à la mode, un modèle de codeur, un modèle de chapeau qui n’existait pas il y a un an, se retrouve soudainement partout dans le monde.

Grâce à notre capacité à communiquer, nous pouvons répandre de bonnes idées presque du jour au lendemain dans le monde entier.

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, nous avons maintenant l’occasion d’adopter une bonne, l’idée de qui nous sommes et de pourquoi nous sommes ici, et de la manière de le manifester.

Nous avons l’occasion de montrer l’exemple, d’être un exemple et de voir les idées se répandre sur la planète plus rapidement que jamais auparavant.

Pas une progression en un-deux-trois-trois-quatre-cinq-six temps, linéaire, mais fois 2, 4, 8, 16, 32. L’idée se répandra de manière exponentielle et nous verrons un changement des consciences humaines se produire si suffisamment de gens seront prêts à se porter volontaires pour être un modèle de ce comportement *** :

Qu’est-ce que ça fait d’être une personne paisible/pacifique ?

Qu’est-ce que ça fait d’être pacifique, non-violent même quand on est attaqué, même quand les gens sont méchants ou cruels envers vous ?

Qu’est-ce que ça fait d’être un maître de la paix ?

Que dit un maître de la paix lorsqu’il est attaqué ?

C’est la réponse qu’aucun général, aucun président, aucun premier ministre, aucun dirigeant d’aucun pays ne veut apporter.

Mais dans les 30 à 50 prochaines années, vous verrez un changement majeur se produire sur terre lorsque nous commencerons à observer que la manière dont nous réagissons lors d’une attaque ne fonctionne pas.

Nous aurons la capacité de procéder à ce changement si nous trouvons suffisamment de gens prêts à donner l’exemple.

En d’autres termes, il ne suffit pas d’en parler, de poser des questions, mais il faut aussi prendre un engagement intérieur.

« Je suis un exemple. »

Je choisis de ne pas me contenter de parler, d’écrire des livres, ou de faire des interventions télévisées, mais plus que cela, que lorsque je me déplace à travers le monde, les gens voient ce que c’est « d’être ce que j’ai choisi d’être ».

Qu’ils voient que nous sommes des Humains qui Sommes, et non pas des Humains qui Faisons.

Tous les grands maîtres spirituels l’ont compris, ils se sont intégrés et sont devenus des exemples vivants.

Le seul problème, c’est que nous n’avions pas la capacité de répandre ce « mème », de répandre cette idée de manière à la rendre virale.

Il était impossible qu’un comportement devienne viral à l’époque de Bouddha, parce qu’on ne pouvait s’adresser qu’à une ou deux personnes à la fois.

Mais à notre époque, ce que nous faisons là, maintenant, peut devenir viral du jour au lendemain.

Vous savez, à l’époque de Bouddha, nous n’aurions même pas pu avoir cette communication.

Comment aurions-nous pu parler à quelqu’un se trouvant à l’autre bout du monde ?

Envoyer un courriel ? Téléphoner ? Cela n’existait pas.

Nous avons donc évolué dans notre technologie de sorte que notre théologie peut maintenant rattraper son retard.

 

Pressenza : La conscience et l’obscurité augmentent-ils en même temps ?

NDW : Bien sûr qu’ils le doivent, il n’y a pas le choix.

Ils doivent augmenter parce qu’il s’agit d’une seule chose.

Si l’un augmente, l’autre augmente également, parce qu’il s’agit des deux faces de la même pièce.

On ne peut pas avoir le grand sans le petit, on ne peut pas avoir le rapide sans le lent.

Si le lent n’existait pas, le rapide ne pourrait pas être expérimenté.

Si le haut n’existait pas, le bas ne pourrait pas être expérimenté.

Si le mal, l’obscurité n’existait pas, la lumière ne pourrait pas être expérimentée.

Donc, bien sûr, ils vont tous les deux augmenter en même temps.

Et ainsi nous continuerons d’augmenter parce que nous vivons dans le royaume de la Relativité.

Au fur et à mesure que notre compréhension de ce qu’est la Lumière, de ce qu’est la vibration la plus élevée, plus notre compréhension de cela augmente, plus la présence de l’obscurité augmente également.

Cela n’augmente pas vraiment, c’est notre conscience de cela qui augmente.

Nous en devenons de plus en plus conscients, ce qui est autre chose que ce que nous avons choisi d’être, parce que notre conscience augmente.

C’est comme un enfant : comme un enfant qui grandit et qui vient soudainement de voir ce qui était toujours là. Maintenant l’enfant est plus conscient et voit le bon et le mauvais, le gentil et le pas si gentil, vous savez, le noir et le blanc, le haut et le bas.

Il est donc naturel que nous soyons davantage conscients de l’obscurité.

Cela ne veut pas dire que l’obscurité doit nous dépasser.

Cela signifie que la vie elle-même nous donne l’occasion de manifester de plus en plus fort, le choix que nous voulons faire, par rapport à l’expérience que nous choisissons de manifester sur la terre.

C’est ce que tous les maîtres spirituels nous disent, depuis l’époque de Lao Tseu, il y a des milliers d’années en Chine.

 

Fin de la 2e Partie de l’entretien avec Mr Neale Donald Walsch

Interview : Ricardo et Xavier
Transcription : Marguerite et Xavier

Nous remercions l’hôtel Crowne Plaza République et tout particulièrement Sarah sans qui, cette interview n’aurait pu être réalisée dans ces conditions.

 

Série complète des trois interviews :

Mr Walsch : Qui êtes vous aujourd’hui ? (partie 1/3)

Mr Walsch : Elever la conscience humaine (partie 2/3)

Mr Walsch : Message à la nouvelle génération (partie 3/3)

Catégories: Europe, Humanisme et Spiritualité, Video
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.