Des Nations Unies aux citoye.ne.s uni.e.s

09.07.2019 - Caroline Vernaillen - Democracy International - Rédaction Paris

Cet article est aussi disponible en: Allemand, Grec

Des Nations Unies aux citoye.ne.s uni.e.s
(Crédit image : Democracy International)

Lorsqu’il s’agit de démocratie directe, nous considérons souvent le niveau local. Le raisonnement est qu’il est tout simplement plus facile pour les citoyen.ne.s d’exercer une influence lorsqu’il s’agit de questions bien définies et proches. Mais la participation démocratique est importante à tous les niveaux, même là où elle peut être plus difficile à organiser. En ces temps de défis mondiaux sans précédent, cela doit signifier que les citoyen.ne.s doivent aussi avoir leur mot à dire au niveau mondial. Alors, quid des Nations Unies ?

Par Caroline Vernaillen.

Les Nations Unies (ONU) se sont traditionnellement considérées comme un ensemble d’États membres et les citoyen.ne.s y sont exclusivement représenté.e.s par leurs gouvernements, élus ou non élus. Democracy International, Democracy Without Borders et CIVICUS, avec le soutien de Mehr Demokratie, ont commencé à travailler sur l’idée d’une initiative citoyenne mondiale à l’attention de l’ONU pourqu’on puisse passer de simple représentation à la participation au sein de l’ONU.

L’idée en soi n’est pas aussi radicale qu’elle peut paraître. L’initiative citoyenne européenne et les mécanismes existants de la Banque mondiale et de la Cour pénale internationale en sont de puissants exemples. De plus, même Kofi Annan, ancien Secrétaire Général de l’ONU, dans son Rapport du Millénaire, a insisté que l’ONU avait besoin de devenir plus démocratique, avec plus de possibilités de participation.

Nous ne proposons pas de remplacer ou de contourner la structure étatique de l’ONU, mais simplement de la compléter. Ce serait un outil supplémentaire dans la boîte à outils démocratique des citoyen.ne.s du monde et pourrait en fait très facilement être intégré à la structure existante. Une initiative citoyenne mondiale soumettrait un sujet de discussion à l’Assemblée Générale des Nations Unies et pourrait aborder toute question relevant des compétences de cette Assemblée. La recevabilité serait vérifiée soit par le Bureau actuel de l’Assemblée générale, soit par un nouvel organe subsidiaire, qui peut être créé en vertu de l’art. 22 de la Charte des Nations Unies.

Notre époque est marquée par un niveau de mondialisation qui n’a jamais été vu auparavant, mais qui ne s’est pas traduit par l’autonomisation démocratique des citoyen.ne.s au niveau mondial. Cela doit changer. Du réchauffement climatique aux crises sanitaires mondiales : les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui sont trop grands pour que les nations puissent les relever seules et, là où les gouvernements n’agissent pas, les citoyens pourraient intervenir. Nous lançons une campagne pour exiger un mécanisme qui leur permettra exactement ça: une initiative citoyenne mondiale. Pour en savoir plus et nous rejoindre allez sur www.worldcitizensinitiative.org.

Catégories: International, Politique, Relations internationales
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.