Rassemblement citoyen à Nice en soutien de l’équipage du navire Sea-Watch3

30.06.2019 - Nice, France - Giovanni di Benedetto - Tobia Savoca

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

Rassemblement citoyen à Nice en soutien de l’équipage du navire Sea-Watch3
(Crédit image : sea-watch.org)

Rassemblons-nous le mercredi 3 juillet au Port de Nice (Quai des docks) pour manifester notre solidarité à l’équipage du navire Sea-Watch3 et pour crier notre désaccord avec les politiques italiennes, françaises et européennes concernant l’accueil des migrants, puis pour affirmer les valeurs humanistes et de fraternité dans la Mer Méditerranée.

#OpenPorts #PortiAperti #PortsOuverts #SeaWatch3 #Méditerranée #NoBorders

Les faits

Le 26 juin 2019 la capitaine du navire Sea-Watch3, Carola Rackete, prend la décision de diriger son bateau avec les 42 migrants sauvés au large de la Libye, vers le port de Lampedusa en Italie, après une odyssée de deux semaines où le bateau a été obligé de jouer à un infernal jeu de l’oie en changeant follement sa position au large de l’île de Lampedusa à cause de la nouvelle loi du ministre de l’intérieur italien, Matteo Salvini, qui veut fermer les ports aux ONG qui traversent la Méditerranée pour sauver la vie des migrants.

Le 28 juin, le bateau et ses 42 migrants attendent encore l’autorisation pour entrer dans le port de Lampedusa. Le ministre Salvini menace d’arrêter la capitaine Rackete et son équipage pour avoir favorisé l’immigration clandestine, pendant que la députée Giorgia Meloni du parti de droite Fratelli d’Italia demande à ce que le bateau soit séquestré et coulé.

L’appel

Nous, italiens vivants à Nice, faisons appel aux citoyens niçois pour se rassembler dans un lieu symbolique, tel que le port de la ville, pour manifester notre solidarité à la capitaine Carola Rackete et à l’équipage du navire Sea-Watch3, ainsi qu’aux valeurs humanistes qui portent leur action.

Nous, italiens vivants à Nice, croyons que la Méditerranée est d’abord un symbole d’unité et que la solidarité est inscrite dans cette identité méditerranéenne dont parlaient jadis des grands hommes français comme Albert Camus, Fernand Braudel et Gabriel Audisio.

Notre symbole c’est l’olivier, cet arbre que l’on trouve dans tous le 21 pays autour de la Méditerranée, et qui traverse sans se soucier toutes les frontières.

Nous croyons qu’un port est un symbole d’accueil et jamais de refus.

Nous croyons à la loi de la mer et désobéissons aux lois injustes et inhumaines, dont la droite et l’extrême-droite tantôt en Italie comme en France, se font les garants.

Nous croyons aux mots de Fernand Braudel, pour une identité méditerranéenne capable de se conjuguer seulement au pluriel :

« Qu’est-ce que la Méditerranée ? Mille choses à la fois, non pas un paysage, mais d’innombrables paysages, non pas une mer, mais une succession de mers, non pas une civilisation, mais des civilisations entassées les unes sur les autres. Voyager en Méditerranée, c’est trouver le monde romain au Liban, la préhistoire en Sardaigne, les villes grecques en Sicile, la présence arabe en Espagne, l’Islam turc en Yougoslavie. C’est plonger au plus profond des siècles, jusqu’aux constructions mégalithiques de Malte ou jusqu’aux pyramides d’Égypte ».

 

Voir aussi : https://www.facebook.com/events/922978038042773/

 

Giovanni di Benedetto
Tobia Savoca

Catégories: Europe, Migrants
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.