Dans deux communiqués des ministères des Affaires étrangères, le Mexique et l’Uruguay ont appelé le 31/01/2019 à la tenue d’une conférence internationale pour aider à jeter les bases du dialogue entre les différentes forces politiques du Venezuela.

« L’objectif de la conférence est de jeter les bases d’un nouveau mécanisme de dialogue qui, avec l’inclusion de toutes les forces vénézuéliennes, contribuera à rétablir la stabilité et la paix dans ce pays », déclare le texte.
Les organisateurs soulignent leur position de neutralité et indiquent que les pays et organisations qui sont d’accord avec cette vision seront invités au conclave.

Les gouvernements des deux pays estiment que plus de dix délégations de pays et d’organisations internationales participeront à la conférence en Uruguay.

La conférence est prévue pour le 7 février à Montevideo, la capitale de l’Uruguay, et des délégations de plus de dix pays et organisations internationales sont attendues.

Les gouvernements ont indiqué que cette décision répond à l’appel au dialogue lancé par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

En outre, le président du Venezuela, Nicolás Maduro, a également réitéré à plusieurs reprises sa volonté de dialoguer avec les secteurs de l’opposition et de garantir ainsi la paix dans la nation sud-américaine.

Cette convocation se veut « un dialogue inclusif et crédible qui résout une fois pour toutes la situation délicate que vivent nos frères vénézuéliens « , poursuit-il.

L’Uruguay, le Mexique et l’ONU sont prêts à travailler avec les membres de la communauté internationale qui » veulent parier sur la diplomatie « .

Texte original en espagnol :

(Con información de Telesur)