Fashion Revolution : Who made my clothes ?

27.04.2018 - Paris - Marie-Laurence Chanut Sapin

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

Fashion Revolution : Who made my clothes ?
Crédits images : Brigitte Cano

 Il y a tout juste 5 ans, à Dacca au Bangladesh, l’effondrement de l’immeuble le Rana Plaza, abritant des ateliers de confection textile, a provoqué la mort de plus de 1100 personnes. Dans les décombres des étiquettes de marques de mode internationales sont retrouvées provoquant un véritable choc et une réelle prise de conscience.

La mode fait rêver, certes mais elle tue aussi des personnes.

Elle tue ceux qui tannent le cuir, ceux qui vieillissent nos jeans et ceux qui confectionnent nos vêtements, ceux qui ingèrent les pesticides des champs de coton…

La mode reste  la seconde industrie la plus polluante au monde et provoque des souffrances sociales.

Lorsque l’on achète un vêtement à bas prix, cela veut tout simplement dire qu’un autre être humain sur la planète paye, elle ou lui, adulte ou enfant, le vrai prix.

L’urgence est toujours là, même si de plus en plus de solutions alternatives existent.

Tous les ans depuis le drame humain du Rana Plaza, le collectif Fashion Revolution conduit par la créatrice Carry Somers et largement relayé en France par les acteurs d’une mode éco-responsable propose une multitude d’évènements (conférences, pop-up store de créateurs de mode éthique, repair cafés, défilés, etc).

A Paris, cette semaine de sensibilisation s’est ouverte avec une marche commémorative.

Le programme des activités prévues sur la semaine a été annoncé dès son arrivée aux Canaux [1].

Le Collectif Ethique sur l’Étiquette a rappelé la loi relative au devoir de vigilance qui a été adoptée en février 2017 obligeant les entreprises multinationales à publier un plan de vigilance visant à prévenir les risques et les impacts négatifs sur le plan environnemental et le plan social.

Le livret « Le revers de mon look » produit par Universal Love et l’ADEME a été présenté. Ce livret vise à informer les jeunes générations sur les conséquences désastreuses que produit la confection de nos vêtements et chaussures sur l’environnement et les travailleurs de la mode. Il propose également des actions simples que l’on peut individuellement mettre en place.

Retrouvez tout le programme du Week-end sur la page : https://www.facebook.com/FashionRevolutionFrance/

D’autres informations dans l’article : https://www.pressenza.com/fr/2017/05/fashion-revolution-lecoresponsabilite-de-mode-avance-a-grands-points/

Pour télécharger le livret « Le revers de mon look » :

http://www.mtaterre.fr/dossiers/le-revers-de-mon-look

 

[1] Maison des économies solidaires et innovantes, Paris 19ème.

Photos de Brigitte Cano. Diaporama :

 

Catégories: Droits humains, Ecologie et Environnement, Opinion, Reportages photo
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.