Migrants et réfugiés : amalgames et mensonges… ou comment certains États ont détricoté les politiques d’accueil

17.02.2018 - Rédaction France

Migrants et réfugiés : amalgames et mensonges… ou comment certains États ont détricoté les politiques d’accueil
Dresde, 10 février 2016. Crédits image : Denis Bocquet

Par ASIAD (*), M’BODJE Mamadou

Au regard du droit international, le « réfugié » est le statut officiel d’une personne qui a obtenu l’asile d’un État tiers. Il est défini par une des conventions de Genève relative au statut des réfugiés, signée en 1951 et ratifiée par 145 États membres des Nations unies :

« Le terme “réfugié” s’appliquera à toute personne (…) qui, craignant d’être persécutée du fait de sa race [son origine], de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques,… se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels événements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner. »

A quoi servent alors toutes ces « mesures compensatoires » qui ont été mises en place afin de sécuriser les frontières de l’Union européenne (UE) et empêcher leur franchissement par des ressortissants des pays non membres ? A y regarder de près, elles rendent le tableau parfait pour une certaine presse et quelques partisans de la manipulation qui crient au mensonge. Pour eux, les réfugiés fragilisent l’Europe et l’angélisme des dirigeants européens, l’opération de culpabilisation des peuples d’une ampleur inédite, se fracassent, disent-ils, contre le mur des réalités. Quelles réalités ?

De là, on constate que la machine des idées s’emballe, la chape de plomb des apprentis réactionnaires s’abat sur la France, l’Europe et les États-Unis. La manipulation, comme toujours, passe d’abord par une subversion sémantique pour ensuite tout mélanger : migrants, clandestins, regroupement familial, sans-papiers, réfugiés, etc.

L’objectif est simple, il s’agit, pour ceux qui ne sont rien d’autre que les nouveaux biens pensants – acteurs du politiquement correct – de surfer sur l’absence de courage politique pour attiser les haines. D’ailleurs, pour beaucoup de Français, d’Européens et d’Américains, rien n’indique que les personnes qui fuient la guerre entrent dans la catégorie de réfugiés politiques.

Ils s’appuient sur l’idée qu’une immense majorité venaient pour des raisons économiques et qu’une autre partie était composée de djihadistes mêlés au flot de réfugiés syriens, irakiens, soudanais, propageant des fantasmes et une désinformation… Ceux qui osent répercuter une information contraire sont accusés de diluer une vague d’émotion dans les consciences, avec la volonté de montrer du doigt une Europe fermée, raciste, égoïste, surtout depuis la mort du petit Aylan …

Pour analyser ce que les politiques ciblent comme une « crise migratoire » peut-être faut-il expliquer qu’il n’existe plus de politique d’accueil et que la confusion règne dans la définition des notions de clandestins, migrants, réfugiés,… ce dossier de six fiches porte sur :

– une dimension politique historique  : la France, son « expertise », sa tradition d’accueil (de Sangatte à Calais, en passant par Jaurès/Stalingrad, etc…)

– une analyse de ce que dit la convention de Genève 

– la France et l’Europe : quelle application de la convention de Genève ?

– les glissements idéologiques : nouvelles postures politiques ?

– une analyse des processus électoraux : les présidentielles et législatives 2017

– une analyse sociale et culturelle des actions citoyennes, notamment celles du mouvement associatif : comment faire pour construire/reconstruire des « contre-pouvoirs » et proposer des alternatives politiques publiques autour du soutien des réfugiés ?

 

(*)  ASIAD, Association de Solidarité et d’Information pour l’Accès aux Droits des étrangers extra communautaires

 

Source : https://www.ritimo.org/Migrants-et-refugies-amalgames-et-mensonges-ou-comment-certains-Etats-ont

Catégories: Europe, International, Non-discrimination
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.