Un mois après l’arrivée de la Brigade Médicale cubaine Henry Reeve en Haïti, le docteur Enmanuel Vigil Fonseca, membre du groupe de Cubains qui, sur le territoire d’Haïti, cherche à améliorer la vie de milliers de personnes, publie sur Facebook que, grâce à son travail, les cas de choléra et de paludisme ont diminué.

« A notre arrivée, il y avait environ 86 cas de choléra, aujourd’hui, il y en a 14 hospitalisés. C’est la même chose avec le paludisme : 7 cas par jour et maintenant, 1 ou zéro. Tout cela est le résultat du travail continuel, maison par maison, de la fumigation, du traitement des sources, du déploiement dans toute la zone à la recherche des cas avec la brigade permanente, » a-t-il expliqué.

Selon le témoignage de ce médecin, pendant cette période, plus de 40 000 patients ont été contrôlés dans plus de 2 500 logements et on a trouvé comme principales affections l’infection respiratoire aiguë, les parasites intestinaux et la malnutrition.

La Brigade Médicale cubaine a réalisé plus de 200 contrôles de foyers, donne des traitements prophylactiques à 100% de la population. « Jusqu’à présent, la population nous accepte bien, elle demande surtout qu’on fasse la fumigation des logements, » ajoute-t-il.

Traduction : Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol : http://www.cubadebate.cu/noticias/2016/11/08/brigada-medica-cubana-henry-reeve-reduce-casos-de-colera-y-paludismo-en-haiti/#.WCLdTWXQkRE

 

 

 

L’article original est accessible ici