Alerte contre l’Agent Orange/Dioxine

13.12.2013 - Paris - Isabel Garcia

Alerte contre l’Agent Orange/Dioxine

COMMUNIQUE DU 12 DECEMBRE 2013

Qu’est-ce que l’agent orange ?

L’agent orange est le surnom donné à l’herbicide (ou plus exactement dans ce cas défoliant) le plus employé par l’armée des États-Unis lors de la guerre du Viêtnam, en particulier entre 1961 et 1971. Ils répandaient leur produit à l’aide d’avions au-dessus des forêts vietnamiennes. Notamment en raison de la présence de dioxine, ce défoliant chimique est responsable de plusieurs maladies chez les personnes exposées à cet herbicide. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Agent_orange

Selon les Fonds d’alerte contre l’Agent Orange/Dioxine, association qui agit dans l’intérêt général des victimes vietnamiennes de l’agent toxique. Association sans but lucratif, soutenue par des bénévoles, de 1961 à 1971, l’aviation américaine a déversé plus de 14 millions de tonnes de bombes et de munitions de tous types (une puissance totale destructrice infiniment supérieure à celle des bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki !).

Aujourd’hui, 40 ans après la fin de la guerre du Vietnam, les engins non-explosés, continuent de tuer au quotidien, en particulier des agriculteurs pauvres, des minorités vivant dans les zones montagneuses, et des enfants ignorant le danger. Les épandages d’Agent orange/dioxine représentent aujourd’hui une catastrophe humanitaire : un véritable “écocide”.

Pourquoi utilisait-on l’Agent Orange/Dioxine ?

Pendant 10 ans, les aspersions massives et répétées de différents types d’herbicides par l’aviation américaine avaient pour but de détruire les forêts et les cultures du Vietnam dans les zones de guerre avec 3 objectifs:

1- Priver les combattants (Viet Cong) de couverture forestière et les laisser mourir de faim.

2- Priver les populations de récoltes et empêcher l’approvisionnement en vivres sans soutien logistique pour les combattants.

3- Obliger les paysans à se regrouper dans les zones contrôlées par les soldats américains.

D’après les relevés de l’armée américaine, pas moins de 83 millions de litres d’Agent Orange (ou assimilés), chargés du plus toxique des produits chimiques connus (la dioxine), ont été directement pulvérisés sur 25% de la surface du Vietnam du Sud. Le nombre des personnes exposées, dans plus de 20.000 villages, est estimé entre 2,1 et 4,8 millions avec un impact à long terme sur l’organisme humain et l’environnement.

L’effet pathogène de la dioxine n’est pas immédiat. L’Agent Orange/Dioxine est véhiculé par l’air, par le sol, par l’eau, et l’impact sur les victimes est progressif. Il a un effet à long terme sur l’organisme humain. Il endommage le système immunitaire, le système endocrinien et le système reproducteur. Des enfants naissent avec d’effroyables malformations atteignant les 3éme générations. L’Agent Orange/Dioxine, utilisé pour anéantir la végétation des espaces ciblés, a détruit ou modifié ‘équilibre des nutriments, du cycle de l’eau, de la flore, de la faune, et du climat. L’Agent Orange/Dioxine, en détruisant, en dégradant les écosystèmes naturels et la biodiversité, a provoqué la stagnation de l’économie rurale au Vietnam. Il a conduit le pays, de fait, à la pauvreté, à la malnutrition et aux catastrophes socio-économiques.

Actions concrètes du FAAOD :

1- Alerter l’opinion contre la fabrication et l’usage civil ou militaire de produits chimiques toxiques pour la nature et le génome humain.

2- Venir en aide aux centaines de milliers de victimes vietnamiennes :

– Inciter l’opinion à soutenir les victimes par tous moyens humains, juridiques, médico-sociaux ou financiers. La F.A.A.O.D peut agir localement et soutenir financièrement les organismes, institutionnels ou non, dédiés à ces victimes et à leurs familles.

– Participer dans les manifestations organisées par des organismes de la protection environnementale.

– Amplifier l’opération «1 Euro Symbolique» auprès des agences de voyages et des transporteurs aériens, qui s’engagent à verser 1 euro symbolique pour chaque billet d’avion vers le Vietnam. La somme récoltée sera versée intégralement aux organismes d’assistances aux victimes de l’Agent Orange/Dioxine tels que la VAVA (Vietnam Association for Victims of Agent Orange/Dioxin).

Communiqué de Thi-Hien TRAN, secrétaire générale chargée de communication des Fonds d’Alerte contre l’Agent Orange/Dioxine et auteur du récit autobiographique intitulé : « Itinéraire d’une vietnamienne – Etudiante insoumise. «  Editeur Balland en 2009.

www.FaAOD.fr 
https://www.facebook.com/pages/FaAOD/1377319849161547?fref=ts

Catégories: Communiqués de Presse, Ecologie et Environnement, Santé
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.