Espagne : Ils ne veulent pas une éducation publique et de qualité

25.10.2013 - Espagne - Partido Humanista Internacional

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

Image : ‘Education publique oui – Coupes budgétaires non’

Le Parti Humaniste manifeste son soutien à la communauté d’étudiants, de professeurs et de parents d’élèves qui appellent à la grève générale de l’enseignement de ce 24 octobre, dans tout le pays.

Le gouvernement actuel (Parti Populaire), avec la nouvelle loi sur l’éducation (LOMCE, loi organique pour l’amélioration de la qualité de l’éducation), approfondit encore plus les facteurs qui font de l’Espagne l’un des pays, si ce n’est le premier, avec les plus grandes disparités économiques et sociales de la région.

Les coupes affectent tout le secteur : moins de professeurs, de centres, de moyens pour soutenir l’intégration des collectifs ayant des difficultés importantes, moins de bourses pour les élèves, mais à l’inverse, des frais d’inscription plus élevés.

Pour les humanistes, assurer l’accès à une éducation et à des services de santé publique et de qualité devrait être la principale priorité de l’État. Dans le contexte actuel, avec des millions de personnes en situation délicate du fait du chômage et des coupes sociales, les mesures de la LOMCE sont discriminatoires, injustes et inhumaines puisqu’elles limitent encore plus les opportunités de ceux qui ont le moins de ressources économiques, ou les excluent directement du système éducatif.

La politique de ce gouvernement en matière d’éducation fait de l’éducation publique une éducation de deuxième ou troisième catégorie, réduit les contenus favorisant la conscience critique et autocritique des élèves, marginalise ceux qui ont des difficultés d’intégration et se soumet aux intérêts mercantilistes contraires à la majorité. Cette loi cherche à ce que chaque élève accède à l’éducation que sa famille peut lui payer, ce qui est loin d’être un instrument assurant l’égalité des opportunités et se transforme en un mécanisme accentuant les inégalités. Ils ne veulent pas une éducation publique et de qualité, cela ne les intéresse pas, ils préfèrent la liquider, l’abandonner pour qu’il n’en reste que des miettes tout en réduisant progressivement les ressources.

C’est pour cela que nous soutenons les étudiants, les professeurs, les familles et tous ceux qui soutiennent la grève, qui non seulement défendent leurs droits acquis grâce à des nombreuses années d’efforts, mais aussi ceux de toute une population et des générations futures. L’éducation publique et de qualité est de tous et pour tous, et ce gouvernement de zigotos médiocres et corrompus veut nous la voler. Allons la défendre !

 

Traduction de l’espagnol : Marion Grandin

Catégories: Communiqués de Presse, Education, Europe, Politique
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.