Du découragement à l’inspiration : dernier jour du Forum de la société civile sur les armes nucléaires à Oslo

12.03.2013 - Oslo, Norvège - Tony Robinson

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien

Du découragement à l’inspiration : dernier jour du Forum de la société civile sur les armes nucléaires à Oslo
(Crédit image : Photo : Jana Jedličková)

Le deuxième jour du forum de la société civile, à Oslo a apporté de nombreuses et importantes informations, terminant avec inspiration et joie et permettant aux délégués de repartir dans leurs pays respectifs en redoublant d’effort pour éliminer les armes nucléaires.

La possibilité de parvenir à un traité interdisant les armes nucléaires ; les invités présentèrent les antécédents et les exemples possibles tels que la création d’une Cour criminelle Internationale et des traités pour interdire l’armement de destruction massive.

L’après-midi l’attention se déplaça sur comment former un mouvement social et on écouta les experts sur l’expérience des nouveaux média de communication sociale : mails et réseaux sociaux. Voici l’une de leurs conclusions : « Ne vous inhibez pas avec vos messages car il n’existe pas de message parfait ».

Un message qui résonne pour une personne sera effacé immédiatement par une autre. Les résultats de l’équipe de campagne d’Obama, présentés par Amelia Showater l’ont démontré : lors de la dernière campagne présidentielle nord Américaine, il fut impossible de prédire quels seraient les messages qui fonctionneraient le mieux.

L’énergie monta considérablement au cours du forum notamment lorsque les délégués de Costa Rica, Chili, Brésil, Afrique du Sud, Nigeria, Suisse et Allemagne présentèrent leurs activités.

Finalement, c’est Thomas Nash de l’organisation Article 36 du Royaume Uni qui fut invité à clore le travail de ce Forum.

« Nous avons rendu cela possible et peu importe ce qui se passera pendant la conférence dans les prochains deux jours, nous devrions nous rappeler de ceci. Nous avons aussi fait bouger les P5. Hier, le Ministre Gry Larsen a dit que les P5 n’ont pas d’arguments très convaincants. Ils peuvent le répéter. Leurs diplomates l’ont même re-twitté. Je parie que certains voudraient bien être ici à essayer de contrôler ce qui se passe. »

« Ils se rendent bien compte que dès que nous commençons à voir les conséquences humanitaires des armes nucléaires et les conséquences pour l’environnement, il ne reste plus qu’un seul chemin : celui qui mène à l’abolition de l’armement nucléaire. »

« Peut-être croient-ils qu’en nous ignorant nous allons disparaître d’une certaine façon, mais je dois dire qu’après avoir entendu les échanges de ces deux jours, cela est absolument improbable. »

« Peut-être croient-ils que leur boycott va nous décourager ou que nous pouvons le prendre comme un échec mais tout ce que j’ai entendu prouve que nous prenons davantage confiance pour continuer d’avancer, sans eux, jusqu’à aboutir à un traité, qui interdise les armes nucléaires. »

« De sorte que je sens que le projet fonctionne. Bien sûr il n’est pas surprenant que nous ayons cette influence. Il est vrai que cette fin de semaine nous avons senti quelque chose de nouveau avec tous ces amis norvégiens et ces jeunes, avec cette superbe équipe de soutien mais on sent bien aussi que cela peut être l’un des derniers pas de l’histoire pour une mobilisation effective de la société civile pour désactiver et éliminer les armes de destruction massive. »

« Mais il me semble que le plus important est le rôle que chacun et nous tous pouvons jouer dans l’interdiction des armes nucléaires. Nous savons que le point de vue humanitaire sur le désarmement fonctionne. Cela nous a déjà aidé pour faire interdire les essais nucléaires et cela nous aidera à interdire les armes nucléaires. »

« Je crois que le seul empêchement pour arriver à ce traité serait que nous-mêmes nous n’y croyions pas. »

« Mais je crois que si nous faisons notre campagne de façon respectueuse, si nous la pensons bien, même dans les prochains mois ou années, nous nous trouverons nous-mêmes au milieu d’un processus pour l’interdiction des armes nucléaires avant ce que nous croyons. Et une fois dans ce processus je crois qu’il sera très difficile de l’arrêter. »

« Maintenant le prochain événement pour ICAN est la conférence humanitaire qui commence demain. ICAN a un rôle important à y jouer de diverses façons. Nous ne savons pas ce qui peut ou ne peut pas être annoncé pendant la conférence qui définisse les nouveaux pas que fera ce mouvement mais quoi qu’il s’y passe, je suis convaincu que très bientôt ICAB avec les gouvernements, la Croix Rouge et le mouvement Red Crescent avec d’autres associés, nous nous dirigerons très vite vers un nouveau traité qui interdise les armes nucléaires. »

La différence entre cette réunion et les précédentes est la présence de tant de jeunes. Hier dans la session sur les conséquences humanitaires l’une des questions à un invité plus âgé fut comment on pouvait donner davantage d’espace aux jeunes pour s’exprimer. Mais ce que nous avons vu ici, c’est que les jeunes sont déjà en train de le faire.

Il est vrai que leur présence ici est due aux organisateurs mais cela n’enlève rien au fait que ces activistes réalisent un travail fantastique.

A la fin du Forum tous les organisateurs et volontaires restèrent debout pour recevoir une ovation soutenue qu’ils méritaient entièrement par tout le travail réalisé. Je pense qu’aucun ne devait avoir plus de la trentaine et c’est bien cela qui constitue notre plus grand espoir futur.

Ce voyage vers l’abolition nucléaire sera difficile et aujourd’hui il peut paraître impossible mais ce qui est fantastique et plein d’espoir c’est que parfois ce qui est impossible se produit. Après tout, n’oublions pas que le Mur de Berlin est tombé avec une ouverture dans la façon de concevoir les choses, totalement imprévue pour quiconque en Occident.

Traduction de l’espagnol : Paquita Ortiz

Catégories: International, Paix et Désarmement
Tags: ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.