Et moi, comment je peux participer au Forum Social Mondial Tunis 2013 ?

18.12.2012 - Tunis, TUNISIE - Pressenza IPA

Et moi, comment je peux participer au Forum Social Mondial Tunis 2013 ?
(Crédit image : www.fsm2013.org)

Les conditions de participation au Fsm 2013, à Tunis, sont précisées et les axes thématiques pour les réflexions et les activités sont dégagés. La démarche se veut élargie et inclusive.

Le site web du Forum Social Mondial (Fsm) Tunis 2013, qui se déroulera du 26 au 30 mars dans la capitale, a été ouvert le 15 octobre et il va vous permettre de participer au processus du Forum et à son déroulement, peu importe où vous êtes sur la planète.

Voici les différentes formes de participation:

1. S’INSCRIRE AUX COMMISSIONS
Le Forum social mondial Tunis 2013 a huit commissions (mobilisation, communication, contenu et méthodologie, logistique, finances, femmes, culture et jeunes), qui assurent la bonne préparation de l’événement dans différents domaines. La plupart ont déjà commencé à travailler mais avec un rythme différent. Pour faire partie des commissions – être dans la mailing list, savoir quand sont les réunions, recevoir les comptes-rendus et participer aux discussions – il faut s’inscrire sur le site web du Fsm http://www.fsm2013.org/commissions ou icihttp://lists.fsm2013.org/mailman/listinfo Dans le premier lien vous trouverez aussi un résumé des taches de chaque commission.

Le local du Fsm va être équipé d’un système de cameras qui va permettre de diffuser en streaming toutes les réunions des commissions et élargir le groupe de travail à une échelle internationale.

2. S’INSCRIRE AU SITE WEB ET PROPOSER UNE ACTIVITE EN TANT QUE ORGANISATION
Si vous souhaitez proposer une activité pour le Forum social mondial 2013, vous pouvez le faire ici http://www.fsm2013.org/fr/registration Vous devez vous enregistrer en premier en tant que “personne” et ensuite enregistrer votre association et l’activité que vous proposez. Une fois que vous serez inscrit-e-s, vous pourrez voir les activités qu’ont proposées les autres organisations.

Vous pouvez choisir si vous voulez que vos activités dans le cadre du Fsm 2013 se déroulent à Tunis ou dans un autre coin du monde, elles peuvent aussi être élargies via le net, pour être accessibles à tout le monde.

Il est possible de proposer des activités du 15 octobre au 1er décembre 2012, et ici vous pouvez consulter les axes thématiques dans lesquels vos activités s’insèrent. Ensuite il y aura une phase d’agglutination, du 2 décembre à fin janvier 2013, pendant laquelle les organisations qui ont déposé des activités qui portent sur des thématiques similaires vont échanger ensemble pour éventuellement les rassembler.

Les frais des activités et de stand ne sont pas encore disponibles.

3. ETRE VOLONTAIRE
L’appel aux bénévoles sera lancé dans quelques mois. Nous attendons un grand nombre des volontaires de la Tunisie, des pays voisins et également des autres continents. Il y a différentes formes de volontariats, l’une pour aider avec la logistique et l’accueil des participants et l’autre pour aider avec l’interprétation dans différentes langues lors du FSM.

4. PARTAGER LE SITE WEB ET L’INFORMATION SUR LE FORUM SOCIAL MONDIAL

C’est aussi une façon de participer de faire que l’information sur le Fsm et les modalités d’inscription parviennent au plus grand nombre ! Si vous avez lu des articles intéressants sur le Forum Social Mondial ou si vous connaissez la date des évènements et luttes altermondialistes dans votre pays, vous pouvez les envoyer pour les insérer dans l’agenda du site web : secretariat@fsm2013.org

FSM TUNISIE 2013, AXES THEMATIQUES

1 – Pour un approfondissement radical des processus révolutionnaires et de décolonisation au sud et au nord par l’épanouissement de nouvelles expressions sociales contre les dictatures politiques et celles des marchés, et pour le rétablissement des droits des peuples à disposer d’eux mêmes et de leur souveraineté sur leurs ressources et leur destinée.

2- Pour un monde débarrassé de toute hégémonie et de toute domination impérialiste exercée par le biais de la dette et du libre échange comme outil d’appauvrissement, d’appropriation des richesses et de soumissions des peuples, des sociétés transnationales et du capital financier, de l’oppression patriarcale et des inégalités systémiques, et par des politiques sociales néolibérales comme machines de guerre contre les peuples.

3 – Pour la construction de nouveaux universalismes – comme réponse à la crise civilisationnelle et à la marchandisation de la vie – fondée sur la justice environnementale et l’accès universel et durable de l’humanité aux biens communs, la préservation de la planète comme source de vie, en particulier de la terre, de l’eau, des forêts, des sources d’énergie renouvelable et de la biodiversité, le respect des droits des peuples indigènes, natifs, originaux, autochtones, et des diasporas, de leurs cultures, identités, territoires, langages et savoirs.

4 – Pour une société humaine fondée sur les principes et les valeurs de dignité, de diversité, de justice, d’égalité entre tous les êtres humains, indépendamment des genres, des cultures, de l’âge, des incapacités, des croyances religieuses et sur le respect des droits individuels et collectifs, civils et politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux ; et pour l’élimination de toutes les formes d’oppression et de discrimination basées sur le racisme, la xénophobie, les systèmes de castes, l’orientation sexuelle et autres.

5 – Pour la liberté de circulation et d’établissement de toutes et de tous, plus particulièrement des migrants et des chercheurs d’asile, des personnes victimes du trafic humain, des réfugiés, des peuples indigènes, originaires, autochtones, traditionnels et natifs, des minorités, des peuples sous occupation, des peuples en situation de guerre et conflits et pour le respect de leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

6 – Pour la justice cognitive : Pour le droit inaliénable des peuples au patrimoine culturel de l’humanité, pour la décolonisation de la pensée et la démocratisation des savoirs, des cultures, de la communication et des technologies; et pour la fin des savoirs hégémoniques et de la privatisation des savoirs et des technologies, et pour un changement fondamental du système des droits de la propriété intellectuelle et de la recherche scientifique.

7 – Pour la construction de processus démocratique d’intégration et d’unions entre les peuples pour la réalisation de leur aspirations à la dignité et au mieux-être, et qui soient des réponses aux stratégies de division et d’hégémonie, et pour la généralisation des pratiques et des formes de solidarité qui renforcent la coopération entre les peuples.

8 – Pour un monde en paix débarrassée de la guerre comme instrument de domination économique, politique et culturelle, des bases militaires et des armes nucléaires, et respectant les droits des peuples à disposer d’eux-mêmes et de leurs ressources, et protégeant les peuples vivant sur des territoires occupés, sans états ou en situation de conflit.

9 – Pour un monde démocratique garantissant, sans discrimination aucune, la participation de toutes et de tous à la vie et aux décisions politiques et économiques à tous les niveaux, local, national et international, dans le cadre d’institutions et de modèle de gouvernance réellement démocratiques, y compris du système des Nations Unies et des institutions financières internationales.

10 – Pour la construction d’alternatives au capitalisme et à la mondialisation néolibérale régulées sur la base des principes de coopération, de justice fiscale et de redistribution internationale des richesses, centrées sur les besoins fondamentaux des peuples, mettant en avant de nouvelles manières de produire, de consommer et d’échanger, utilisant des énergies non nucléaires renouvelables, et interdisant les paradis fiscaux.

11 – L’avenir du Forum : Pour une réflexion collective sur les mouvements sociaux, le sens des nouvelles luttes ainsi que sur le processus du Forum Social Mondial lui même, les perspectives et stratégies pour l’avenir, afin de garantir la réalisation effective d’un autre monde possible et urgent pour tous et toutes.

 

Source : www.pambazuka.org

Catégories: Communiqués de Presse, International, Relations internationales
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.