France : les Roms et la tactique du rideau de fumée

14.09.2010 - Paris - Prensa Latina

La question Rom et la réforme des retraites n´a fait qu´exacerber la colère du pays, mais le gouvernement a tenté de dévier l´attention des médias sur ces problèmes en faisant surgir simultanément d´autres affaires, comme le mariage – probablement anticipé – du ministre de l´Immigration Éric Besson avec une jeune étudiante, le prochain remaniement ministériel ou encore l´éventuel remplacement du premier ministre François Fillon ; le tout, non seulement assaisonné d´une polémique soulevée par la future Maison de l´histoire de France qui devrait être établie sur le site des Archives nationales, mais aussi pimenté par la sortie de deux livres sur la Première dame de France ; l´un présentant une Carla « chic », l´autre une Carla « choc ».

Par ailleurs, la Haute commissaire de l´ONU aux droits de l´homme, Navi Pillay, a exprimé son inquiétude face au démantèlement des campements des Roms et leur expulsion. En effet, N. Pillay a considéré comme inappropriées les nouvelles politiques de la France à l´égard des Roms, notamment la destruction de leurs campements et les déportations collectives vers leur pays d´origine.

« Cela ne peut qu´exacerber la stigmatisation des Roms et l´extrême pauvreté dans laquelle ils vivent », remarqua N. Pillay au Palais des Nations à Genève.

Nombreux sont ceux qui fustigent l´attitude de Paris, par exemple, le Comité de l´ONU chargé de la lutte contre les discriminations, le Vatican, divers ONG ainsi que le leader de la révolution cubaine, Fidel Castro.

Malgré les multiples tentatives d´Éric Besson pour dédramatiser le contenu de la circulaire du ministère de l´Intérieur qui cible expressément les Roms et leur expulsion, et la signature d´une nouvelle circulaire qui annule l´ancienne, le texte n´a pas été mis aux oubliettes pour autant.

Dans la circulaire du 5 août dernier, il avait été stipulé : « 300 campements ou implantations illicites devront avoir été évacués d´ici trois mois, en priorité ceux des Roms ».
Selon les ONG, cette action du gouvernement français est juridiquement illégale, puisqu´elle vise directement une catégorie de population et non des groupes ou des individus qu´on incriminerait pour certains faits.

D´après les statistiques officielles, l´État français aurait déjà procédé à l´expulsion de 9000 Roms depuis le début de l´année, dont 1000 au mois d´août.

Les partis politiques de la gauche française ne cessent de formuler des critiques à l´encontre de Sarkozy et de ses ministres, et semblent serrer les rangs autour du dérapage de la droite et de la réforme des retraites encore en plein débat parlementaire.

De toute évidence, la tactique des rideaux de fumée est inefficace pour cacher les incendies allumés par la politique de Nicolas Sarkozy, surtout quand on pense à d´autres points très sensibles comme, par exemple les accusations d´espionnage du journal « Le Monde » contre l´Élysée dans l´affaire Woerth-Bettencourt.

Traduction : Barbier Ludivine

Catégories: Europe, International, Politique

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.