La Marche Mondiale demande à Obama de retirer les troupes américaines des territoires occupés.

29.11.2009 - New York - Tony Robinson

Alors que la Marche Mondiale pour la Paix et la Non Violence, une initiative de l’organisation humaniste Monde sans Guerres et sans Violence arrive à New York pour un parcours de trois jours aux Etats-Unis, le Président Obama se prépare à clôturer plusieurs semaines de délibérations sur l’avenir de l’intervention américaine en Afghanistan par le renfort possible de 40.000 soldats supplémentaires.

Lors d’une déclaration, Rafael de la Rubia, porte-parole de la Marche, indiquait « Nous demandons au Président Obama d’être à la hauteur du Prix Nobel de la Paix qui lui a été remis récemment, et de trouver une alternative au conflit en Afghanistan. L’argent investi dans les troupes pourrait être dépensé dans le développement de la région, pour amener à la justice sociale pour tous, et dans la suppression des racines du terrorisme présumées avoir conduit le pays dans cette guerre interminable. »

Commentant cette déclaration, Rafael de la Rubia a ajouté: « Si les dépenses nécessaires à l’envoi de 40.000 soldats étaient utilisées pour améliorer la santé et l’éducation aux Etats-Unis, les choses iraient beaucoup mieux dans ce pays. Il vaut mieux investir dans les livres que dans les armes. C’est soit la société civile qui en bénéficiera, soit l’industrie de l’armement. »

La Marche Mondiale, qui arrive aux Etats-Unis après 59 jours de voyage à travers 50 pays en Océanie, Asie, Europe, Moyen-Orient et Afrique, a déjà parcouru de nombreux endroits dans le monde touchés par la mort et la destruction résultant de la politique étrangère américaine depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Chris Wells, porte-parole de la Marche Mondiale pour l’Amérique du Nord indiquait que, « La Marche Mondiale est passée par le Japon, qui vit toujours sous l’occupation militaire américaine virtuelle et souffre encore des effets de l’arme nucléaire ; par la Corée, où la guerre de Corée qui se déroula il y a plus de 50 ans, a mené à une division dévastatrice du pays et à la séparation de millions de famille ; par le Moyen-Orient où la Palestine et Israël (fondé par les Etats-Unis) vivent en permanence dans une situation de violence intolérable ; par les Balkans, où les bombardements américains ont conduit à la fragmentation de la région et à la création de nouvelles frontières divisant personnes, familles et amis de manière artificielle, qui sont encore cause de conflits à l’échelle locale. »

« Dans tous ces pays, il y a eu un soutien écrasant en faveur de la Paix et de la Non Violence. Personne n’y a jamais dit « Ne venez pas ici ! Nous voulons la guerre ! », poursuit-il.

Dennis Redmond, coordinateur américain de la Marche Mondiale, expliquait: “Nous avons reçu le soutien de quasiment tous les Etats de l’Union, d’Hawaï à la Floride. Des centaines et des milliers de bénévoles se relaient pour soutenir la Marche. Voici un appel à notre Président pour qu’il écoute et agisse conformément aux paroles qu’il a prononcés lui-même à l’Eglise Ebenezer de Martin Luther King en faisant référence au plus grand héros du pays en terme de non violence active: « Il a dirigé avec des mots, mais aussi avec des actes. Il a dirigé en montrant également l’exemple…Il a dirigé en se battant contre la guerre, sachant pertinemment que cela réduirait sa côte de popularité. »

Traduction : Sonia Erraud

Catégories: Amérique du Nord, International, Relations internationales

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

Grève internationale des femmes

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.