Economie

750 000 familles menacées par la privatisation de la filière café au Burundi

Suite aux exigences de la banque mondiale, le gouvernement burundais se voit contraint de privatiser la filière café, source de revenus la plus rentable de ce pays pauvre.
Après le Cameroun, un autre état africain doit ainsi se laisser déposséder de son patrimoine, au bénéfice de multinationales ou de particuliers, au détriment de la population et de l’économie du pays.

Le rêve des jeunes diplômés camerounais

25000 postes sont à pourvoir dans la fonction publique camerounaise. C’est du moins la nouvelle ce qu’annonce le chef de l’Etat qui tente d’absorber une partie des 8 millions de diplômés camerounais dont plus de la moitié est sans emploi. Ils sont ainsi des millions sur le territoire national à se bousculer pour déposer leurs dossiers de candidature au dit recrutement.

Une semaine après le massacre ivoirien

« Si nos acquis sociaux, notre confort, notre sécurité en général reposent sur ce genre d’actions, je ne veux plus appartenir à tout cela. Mon fils vient de naître, d’un père français et d’une mère ivoirienne originaire de l’Ouest, si le droit du sang me le permet je serai ivoirien… » nous temoigne un des survivants.

La révolution qui venait du froid

Cette année l’île des volcans devrait confirmer sa nouvelle constitution. Après la crise financière destructrice qui a obligé à la nationalisation de plusieurs banques en faillite, la démission du premier ministre en 2009 et l’effondrement économique du pays en mars 2010, le peuple a décidé à 92% de ne pas continuer le sauvetage bancaire.

Le système tourne autour des banques, donc il peut être détruit par les banques.

« Aller dans la rue, manifester aujourd’hui, c’est quoi? Ils te retournent le truc contre toi », explique Eric Cantona, un des meilleurs joueurs de football de Manchester United. « La révolution est très simple à faire. Au lieu qu’il y ait 3 millions de gens dans la rue a manifester, ces 3 millions vont à la banque, ils retirent leur argent et les banques s’écroulent ».

La puissance d l’Euro victime d’une déferlante de monnaies-

L’Estonie sera le 17ème pays à adopter l’Euro comme monnaie, une étape qui aurait pu être encourageante si la devise européenne nageait dans de meilleures eaux. Les analystes craignent que les problèmes de l’Euro, associés à la crise de la dette grecque et, récemment à celle de l’Irlande, ainsi qu’à la faiblesse des économies portugaise et espagnole, soient loin d’être clos.

Bangladesh – le microcrédit n’est pas destiné aux entrepreneurs

Ceux qui connaissent la banque Grameen savent que l’idée vient du Bangladesh. Dès lors, pourquoi ne retrouve-t-on pas ce pays dans l’article du 16 septembre 2010, section affaires du South China Morning Post à Hong Kong, « Grameen dans la microfinance des entreprises » ? Même pas une référence en passant de l’instigateur, ni de son fier pays d’origine !

1 107 108 109