L’UNESCO exclut RSF de sa liste d’ONG associées

12.03.2012 - Paris - ARGENPRESS.info

Par Jean-Guy Allard (spécial pour ARGENPRESS.info)

C’est la deuxième fois en exactement quatre ans que l’ONG RSF est sanctionnée par l’UNESCO pour son manque d’éthique.

L’institution prestigieuse des Nations Unies lui avait déjà retiré le mercredi 12 mars 2008 le co-parrainage de la Journée pour la liberté d’Internet pour cause de « tentatives visant à disqualifier un certain nombre de pays ».

Le Conseil Exécutif de l’organisme international a validé ce 8 mars la décision du Comité sur les Associés Non Gouvernementaux qui a retiré à RSF son statut d’organisation associée.

Le Comité sur les Associés Non Gouvernementaux, un organe affilié au Conseil Exécutif de l’UNESCO, s’est réuni le 28 février dernier, pour étudier le reclassement des ONG qui collaborent avec l’UNESCO.
Au cours des débats de l’UNESCO, quelques pays ont dénoncé les méthodes de travail controversées employées par l’ONG « qui ne sont pas compatibles avec les valeurs de l’UNESCO dans le domaine du journalisme » et a décidé de l’exclure de la catégorie d’association.

RSF attaque avec ardeur et constamment les pays progressistes de l’Amérique Latine, parmi lesquels les pays de l’ALBA, contre qui il déclenche à intervalles réguliers des campagnes de diffamation, aux côtés d’autres organismes de presse connus pour leur collaboration avec le Département d’État [des Etats-Unis].

En février dernier, RSF est intervenu dans le débat qui se développe en Équateur sur les droits de la presse, pour appuyer le quotidien El Universo, condamné pour injures et mensonges grossiers contre le président Rafael Correa.

RSF a qualifié de « désastre » la décision de la Cour Nationale de Justice (CNJ) de l’Équateur, qui a ratifié une sentence pour « injure calomnieuse » contre le quotidien porte-parole de l’extrême-droite et de l’oligarchie.

De même, RSF attaque la Bolivie et le Venezuela, pays dont la « grande presse » est traditionnellement monopolisée par l’oligarchie nationale.

Désormais, RSF ne disposera plus d’un droit d’intervention et devra se limiter à « des consultations ».

Catégories: Europe, International, Politique

À propos de l'Auteur


prensa Argentina para todo el mundo www.argenpress.info

Nombre d'entrées : 3

Newsletter


Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.